mardi 25 août 2015

Rolex Fastnet Race / 90e anniversaire, les Français s'illustrent et dominent l'édition 2015

La Rolex Fastnet Race célébrait son 90e anniversaire. Avec 356 bateaux cette année sur la ligne de départ devant le Royal Yacht Squadron à Cowes, la course a attiré les meilleures équipes du monde, avec des bateaux comme Spindrift 2 et Comanche, respectivement le multicoque et le monocoque de course au large les plus rapides. Une édition 2015 où se sont particulièrement illustrés les Français.


Rolex Fastnet Race 2015.
Crédit : K Arrigo 



Des conditions très légères
Avant le départ, il semblait que les prévisions pour la Rolex Fastnet Race seraient les plus légères de toute son histoire. Dans les faits, les neuf bateaux les plus rapides ont bouclé le parcours dans un temps raisonnable avant que les hautes pressions sur la mer Celtique ne voient le vent disparaître pour 36 heures.


Spindrift 2 premier sur la ligne d'arrivée
Au final, c'est Spindrift 2 et ses 40 mètres de long qui a bouclé le parcours le premier, avec plus d'une journée de plus que son propre record, et avec deux heures et 10 minutes d'avance sur Lloyd Thornburg et son MOD70 Phaedo 3.

Les maxi monocoques, leaders, se sont aussi retrouvés scotchés faute de vent autour du rocher du Fastnet. Comanche terminait malgré tout en tête mercredi matin, seulement quatre minutes et demie devant son grand rival Rambler 88.


PRB chez les IMOCA 
Vincent Riou et Sébastien Col remportaient la Rolex Fastnet Race à bord de PRB chez les IMOCA, suite à l'abandon de SMA (Paul Meilhat - Michel Desjoyeaux) après une erreur de parcours. Quant aux VO70 et VO65, même s'ils disposaient d'un équipage complet, ils sont arrivés sur les talons du deuxième IMOCA mené en double par Yann Eliès et Charlie Dalin sur Quéghiner-Leucémie Espoir.


Flottes IRC, autre domination des Français
Toutes classes IRC confondues, la France remporte cette année sept des 10 premières places et parvient presque à tout rafler sur les différentes classes IRC.

Pour la deuxième course consécutive, le Mach 45 de Nicolas Groleau Bretagne Telecom remporte la course en IRC Canting Keel, son temps compensé lui permettant de terminer juste devant Privateer.

La Classe IRC 1 est remportée, elle, par Samuel Prietz et son Ker 39 GOA, son temps compensé lui donnant environ 30 minutes d'avance sur le Sud Africain Mike Bartholomew à bord de son GP42 Tokoloshe II.

En IRC2, c'est une énorme victoire pour le MC34 Nutmeg Solidaire En Peloton, mené par le skipper de 28 ans Corentin Lognone, qui gagne de 2 heures et 22 minutes sur son sistership Belge, Azawakh, de Vincent Willemart et Eric Van Campenhout.


Géry Trentesaux toutes catégories confondues
Mais même la performance de Nutmeg a fait bien pâle impression face à Géry Trentesaux et son JPK 10.80 Courrier Du Leon, qui gagne en IRC 3 avec handicap, ainsi que la Rolex Fastnet Race toutes classes confondues, battant non seulement tous ses adversaires en IRC 3 sur l'eau, mais aussi tous les plus gros bateaux en IRC 2.

La France a enfin complété sa moisson de trophées avec l'ancien vainqueur de la Transquadra, Gérard Quenot, qui gagne quant à lui en IRC 4 à bord de son JPK 10.10, Alkaid III-Nautistock.com.

La Grande Bretagne sauve l'honneur modestement avec les expérimentés Stuart Childerley et Kelvin Rawlings à bord de leur J/105 Jester, une victoire dans cette classe en double d'habitude dominée par... les Français.


Vous conseille : Régates / Géry Trentesaux, JP Nicol, Arnaud Aubry, les Français s'imposent sur la Fastnet Race

http://www.scanvoile.com/2015/08/regates-gery-trentesaux-jp-nicol-arnaud.html#.Vdw28Pntmko


Par la rédaction
Source : S.Nadin

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?