mardi 24 novembre 2015

Trophée Jules Verne / Spindrift 2 et Idec Sport plein Sud, belles avances aux compteurs

L’Europe est déjà loin ! Après Madère hier soir, Spindrift 2 a croisé ce mardi matin à 200 milles dans l'Ouest de l’Archipel des Canaries. L’air est chaud, l’alizé puissant et la glisse rapide. Depuis l’empannage de lundi en fin de matinée, l’équipage descend plein Sud, cap vers l’équateur. Le trimaran a croisé devant son concurrent ‘virtuel’ Banque Populaire V et compte ce soir près de 200 milles d'avance. Idem pour Idec, avec près de 180 milles d'avance sur les recordmen en titre. Ce soir, on fait le point sur les deux Teams.


Près de 200 milles d'avance pour Spindrift 2 sur le Trophée Jules Verne.
Credit : E.Stichelbaut

Ca sèche à bord de Spindrift 2. Finis les désagréments causés par la mer croisée, le froid et les hautes vitesses. L’équipage en profite pour réparer deux ou trois bobos sans gravité sur le bateau, mais surtout se restaurer et se reposer.


Aux Canaries en deux jours
Côté stratégie, l'empannage d’hier a occupé les esprits pendant un bon moment. Ce sera peut-être le seul jusqu’à l’Equateur. Ce qui en dit long sur la qualité de la fenêtre que les marins s’efforcent d’exploiter au mieux ! Le trimaran approche de la latitude des Canaries. Les températures se sont radoucies, les nuits sont claires et les vitesses sont toujours très élevées.

En revanche, de nombreux grains sollicitent l’équipage. La nuit dernière, les prises et les lâchés de ris ont été nombreux. Au menu du jour, glissade dans un alizé toujours soutenu en direction du Cap Vert, que le bateau atteindra d’ici 24 heures.

Avant de buter dans les ralentissements du Pot-au-Noir, le team de Spindrift 2 engrange des milles précieux dans des conditions de vie des plus agréables.

,
Prévisions météo par Jean-Yves Bernot, le routeur à terre :
Mardi 24 novembre : régime d’alizé de 22 à 25 nœuds assez instable, direction Est-Nord Est. Spindrift 2 sent le dévent des Canaries.

Mercredi 25 novembre : Approche des iles du Cap Vert dans la matinée, apparemment l'alizé y est très instable. En fin de journée, approche du Pot au Noir qui se montre, a priori, conciliant.

Jeudi 26 novembre : traversée du Pot au Noir. Sortie prévue en soirée, passage de l’équateur à suivre. L'alizé de Sud Est qui devrait être de 15-20 nœuds.


Spindrift 2 à 16 h 15 :
192 milles d'avance sur le record de Banque Populaire V
Distance en 24 heures : 715 milles
Vitesse moyenne sur 24 heures : 29,8 noeuds



Très belle journée également pour les hommes de Francis Joyon. Accusant jusqu'à 80 milles de retard hier, Idec s'est refait la cerise. Repassant du bon côté de la barrière cette nuit, l'équipage du maxi rouge n'a cessé d'accroître son avance au fil de la journée. En fin d'après-midi, c'est presque 180 milles d'avance qu'affiche le bateau trinitain.






La route on ne peut plus directe d’IDEC SPORT porte ses fruits. Francis Joyon et ses hommes profitent à fond de la belle fenêtre météo sur l’Atlantique Nord. Ils sont déjà 400 milles dans le sud-ouest des Canaries.

Deux jours et demi de mer et la bôme n’a changé qu’une seule fois de côté. Ils étaient tribord amures jusqu’à hauteur de Gibraltar, ils sont bâbord depuis.


Un empannage vs sept
A 15h cet après midi, IDEC SPORT signe au passage un 29,3 nœuds de moyenne sur 24 heures. Depuis le départ de Ouessant, la différence est très faible entre les milles avalés sur la route théorique (1611) et ceux effectivement parcourus en réel sur l’eau (1740). Ce ratio est exceptionnel.

Or en bateau à voile, il ne suffit pas d’aller vite, il faut aller très vite au bon endroit… et la météo vous en laisse rarement le loisir. C’est le cas cette fois. La preuve : au même moment de son record, le Banque Populaire de Loïck Peyron avait dû déjà empanner sept fois. IDEC SPORT une seule.


1600 milles en deux jours et douze heures
La ligne de démarcation des hémisphères est à moins de 1500 milles devant les étraves, alors que plus de 1600 milles ont été avalés en seulement deux jours et douze heures...


Idec à 17 heures 
180,8 milles d'avance sur Banque Populaire V
Distance en 24 heures : 707 milles
Vitesse moyenne sur 24 heures : 29,5 noeuds

Par la rédaction
Sources : Spindrift - Idec - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?