vendredi 18 décembre 2015

Record / "Plonger par 55 °Sud. Hors de question !" Marcel van Triest, routeur d'Idec Sport (Images)

La trajectoire est sinueuse pour Spindrift 2.  L’équipage du trimaran or et noir s’efforce de s’extirper des griffes de cette bulle de vents faibles. Ce passage s’avère fatigant pour les marins qui doivent constamment manœuvrer pour exploiter le moindre souffle d’un vent très instable. Du côté de l'équipe rouge d'Idec Sport, Joyon, Surtel, Pella, Stamm, Herrmann et Gahinet piaffent secrètement d’impatience à l’idée de renouer avec les performances qui leur ont permis de disposer de l’Océan Indien en un temps record. Un temps de passage au cap Horn très proche de celui de Loïck Peyron et Banque Populaire V est toujours dans les voiles.





Jean Yves Bernot, routeur de Spindrift 2 : "Il faudra ressortir les équipements polaires "
"Pas facile de passer un centre dépressionnaire en voie de comblement suivi d'une dorsale anticyclonique bien accrocheuse. Encore quelques heures à s'agacer dans ce vent faible, puis Spindrift 2 devrait toucher le vent de Sud Ouest 15-20 noeuds permettant de faire route rapidement vers le Horn dans les prochains jours. Il faudra alors ressortir les équipements polaires : le vent de Sud-Ouest vient directement de l'Antarctique."


Marcel  van Triest, routeur du trimaran rouge : "Plonger par 55 °Sud, au ras de la banquise. Hors de question"
 « Nous mettons en oeuvre aujourd’hui un plan élaboré dès le passage sous la Tasmanie. Les vents forts circulent très sud, et pour les atteindre, il nous aurait fallu plonger par 55 °Sud, au ras de la banquise. Hors de question. Il ne nous restait qu’un compromis, avec un contournement par le nord d’un premier obstacle matérialisé par un petit centre dépressionnaire. Nous allons aborder aujourd’hui le second obstacle sur notre route vers les grands flux du sud, constitué cette fois d’un anticyclone. IDEC SPORT va connaitre un second ralentissement, que nous espérons le plus court possible. Il y aura alors un virement à effectuer et ce sera le boulevard vers le Horn. IDEC SPORT retrouvera de hautes vitesses qui devraient lui permettre de parer le Horn dans le temps de Loïck Peyron en 2011. »





Spindrift à 16:30 TU
310.71 NM DE RETARD
DISTANCE PARCOURUE SUR 24H : 222.3 NM
VITESSE MOY. SUR 24H : 9.3 NDS

Idec à 16:41 TU
371.34 nm DE RETARD
DISTANCE PARCOURUE SUR 24H : 239.57 nm
VITESSE MOY. SUR 24H : 10.0 nds


Images : Yann Riou - Spindrift & Idec Sport
par la rédaction
Sources : Idec sport et V Bouchet

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?