samedi 3 septembre 2016

ITW / MACSF remis à l'eau jeudi avec un nouveau mât, Bertrand de Broc : "le bateau devrait gagner en vitesse"

A Lorient jeudi, Bertrand de Broc et son équipe technique ont remis à l’eau l’IMOCA MACSF, en configuration Vendée Globe. Après avoir dématé lors de la Transmanche en mai dernier, le monocoque revient avec un nouveau mât. Un chantier sous le signe de la fiabilisation de tous les postes qui aura duré près de 3 mois. Les explications de Bertrand de Broc.


Crédit : E Allaire




Dernier chantier de fiabilisation
« Ce chantier a permis de finaliser de nombreux détails. On connaissait déjà très bien le bateau et avant le démâtage de mai, nous avions déjà validé énormément de postes. Cette fois-ci, il n’y a pas eu de modifications majeures, on a refait une belle carène, de beaux appendices, un tour de l’électronique mais globalement il n’y a pas eu de surprise.»


Nouveau mât Lorima
Suite à son démâtage sur la Transmanche en mai dernier, MACSF sera dôté d'un nouveau mât-aile monotype, de 29,2m de hauteur, légèrement plus court et moins lourd que le précédent.
«Le bateau étant plus léger, il devrait gagner en vitesse et en performance mais avant tout je cherche aussi la sécurité, parce l’idée est bien sûr de finir ce tour du monde. » 


Un programme chargé
« MACSF sera fin prêt à naviguer d’ici 8 jours dans la rade de Lorient. Il sera temps de passer aux entrainements et aux réglages afin de tester le nouveau gréement et la nouvelle Grand-Voile. Jusqu’au Vendée Globe, le programme est assez chargé : les tests en mer s’enchaineront, entrecoupés des dernières réunions à Paris et aux Sables d’Olonne. Je vais essayer de naviguer un maximum, car plus on est en mer, meilleur on est ! »

Prochain rendez-vous : le Défi Azimut à Lorient du 23 au 25 septembre.

Par la rédaction
Source : M.Ducros

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?