mercredi 4 janvier 2017

Jeff Pellet, pirate du Vendée Globe : "2016 se finit dans la douleur, ce rêve s’est arrêté après l’Equateur"

"2016 se finit pour moi dans la douleur, avec un bateau abimé bloqué en Guadeloupe, et un budget non bouclé." Depuis longtemps, Jeff Pellet avait un rêve : le Vendée Globe. Ces dernières années, l'homme de 46 ans s'était investi corps et âme dans ce projet, allant même jusqu'à vendre sa maison. Pas qualifié, il avait fait le choix de s'élancer autour du monde en pirate. Aujourd'hui, il donne des nouvelles.


Credit : Jeff Pellet

"Voilà, l’année 2016 s’achève, pas comme je l’avais imaginé. Ce fut une année intense dans tous les sens du terme. Nous étions partis pour faire le Vendée Globe, mais l’organisation en a décidé autrement. Nous sommes partis quand même une semaine après les concurrents, vous êtes venus par milliers pour ce départ et ce fut un moment d’émotion intense, un moment magique. Merci à vous !

Une opération difficile à porter, 3 ans consacrés 7j7, où j’y ai appris énormément grâce à nos rencontres et nos échanges.

Trois ans passés à la vitesse de l’éclair où j’ai mis toute mon énergie, tout ce que je possédais.

Trois ans pour atteindre un rêve que je voulais partager avec vous, ce rêve s’est arrêté après l’Equateur suite à la rencontre avec un Ofni.

Aujourd’hui nous sommes encore bloqués en Guadeloupe pour des raisons d’assurances.

2016 se finit pour moi dans la douleur, un bateau abimé bloqué en Guadeloupe, un budget non bouclé, la perte de mon alter égo.

Je me rappelle d’une phrase que l’on m’avait dite « Jeff à force de t’acharner à vouloir faire le Vendée Globe, tu finiras SDF » je l’avais gardé dans un coin de ma tête...

Vous avez été nombreux à vous impliquer physiquement, bénévolement, dans cette opération, je vous envoie des milliards de MERCI !

A bientôt"

Jeff


Vous conseille : IMOCA / Jeff Pellet fera son tour du monde en pirate, départ dimanche après-midi des Sables d'Olonne

http://www.scanvoile.com/2016/11/imoca-jeff-pellet-fera-son-tour-du.html#.WGercBvhCM9


Par la rédaction
Source : Jeff Pellet - Come In Vendée