jeudi 20 avril 2017

Solo Maitre CoQ / Thierry Chabagny au départ lundi : "Sur cette course, il ne me manque que la victoire"

La Solo Maître CoQ a changé de dimension en devenant épreuve officielle du Championnat de France : elle se court maintenant sur une semaine, au départ des Sables d’Olonne, et comprend deux jours de parcours côtiers avant la traditionnelle grande course au large de 350 milles. Pour Thierry Chabagny, le skipper de Gedimat, c’est l’ultime occasion de se jauger avant la Solitaire URGO Le Figaro. ITW.


Credit : A.Courcoux


Cette Solo Maître Coq vous a souvent réussi puisque vous avez déjà terminé deux fois sur le podium, en 2013 et 2015. 
Thierry Chabagny : « Oui, sur cette course, il ne me manque que la victoire (rires) ! En 2013 je suis en tête, je dors seulement 20 minutes au mauvais moment et Morgan Lagravière en profite pour me doubler mais j’arrive à finir deuxième devant Yann Eliès. En 2015, c’est Jérémie Beyou qui gagne et je termine troisième. C’est sûr qu’il me manque une marche sur le podium et que ça me plairait bien de la gagner, mais l’important c’est surtout de préparer la Solitaire. Ce qui se fera essentiellement lors de la grande course de 350 milles qui part jeudi prochain des Sables d’Olonne. »


Il y aura du beau monde cette année !
« Oui, tous les ténors de la classe sont là, tous ceux qui veulent performer sur la Solitaire. Ce sera forcément intéressant d’aller virer l’île de Ré, puis de remonter vers Belle-île, de redescendre aux Sables et à nouveau vers Ré (on passe deux fois sous le pont) avant de revenir vers la Vendée. Et on devrait avoir de belles conditions météo. »

« A priori, on aura du beau temps dans un régime anticyclonique, avec du vent de secteur Nord-Est modéré lundi et mardi pour les petits côtiers et peut-être du vent thermique l’après-midi. Probablement plus de vent soutenu, peut-être 20 nœuds, pour le départ de la grande course. Mais rien de bien méchant. C’est encore un peu tôt pour se faire une idée précise de la météo, mais on se dirige vers des conditions similaires à celles que nous avons rencontrées sur la Solo Concarneau. »


Une Solo Concarneau qui s’est d’ailleurs bien passée pour vous avec une belle place de 5e à l’arrivée.
« Oui, mais au prix d’une attaque très marquée pour revenir devant au seul moment où c’était possible, alors que j’avais pris un mauvais départ. Là, si je peux souhaiter quelque chose, ce serait de batailler dans le groupe de l’avant dès le début et tenter de faire toute la course dans le bon paquet sans être obligé de tenter une grande option comme celle de la Solo Concarneau. On verra bien, mais c’est la dernière épreuve avant La Solitaire et c’est important d’y emmagasiner de la confiance. On est en phase de montée en puissance.»


Le programme en bref : 
lundi et mardi 24 et 25 avril : régates côtières
mercredi 26 : jour de repos
jeudi 27 : départ de la grande course de 350 milles à 12h00
samedi 29 : arrivée de la grande course


Vous conseille : Figaro / Jérémie Beyou ou Yann Eliès, 41 Figaristes sur la Solo Maître CoQ la semaine prochaine (inscrits)

http://www.scanvoile.com/2017/04/figaro-jeremie-beyou-ou-yann-elies-41.html#.WPh9eIjyiM8


Par la rédaction
Source : J.Cornille