mercredi 14 juin 2017

Mini Transat / La course attire les marins étrangers, 14 nationalités au départ en 2017

Chaque édition de la Mini Transat le confirme : elle reste la plus internationale des courses en solitaire. Pour les quarante ans de la Mini, ce ne sont pas moins de quatorze nationalités qui seront représentées au départ, soit un peu plus du tiers des concurrents engagés.


Credit : Ch.Breschi


La Mini Transat a toujours attiré des candidatures étrangères. Depuis la première édition de la Mini Transat, 13 navigateurs étrangers ont accédé au podium de la course. On pense évidemment aux navigateurs suisses Laurent Bourgnon (2e en 1987), Yvan Bourgnon (vainqueur en 1995) et Bernard Stamm (3e en 1995).

Certains des navigateurs étrangers sont devenus ensuite des étoiles de la course au large comme les navigatrices britanniques Ellen Mac Arthur ou Sam Davies. En Espagne aussi la Mini Transat a servi de tremplin à des marins de la trempe d’Alex Pella ou bien Anna Corbella qui revient sur l’édition 2017 après deux Barcelona World Race à son actif.

Cette année encore, la Guadeloupe sera représentée par Keni Piperol, à la barre du prototype mené par l’Italien Michele Zambelli en 2015.


Les nationalités présentes au départ en 2017 :
France – Estonie (1) – Suisse (3) – Italie (7) – Irlande (1) – Belgique (1) – Espagne (6) – Allemagne (4) – Pays-Bas (1) – République Tchèque (1) – Croatie (1) – Australie (1) – Emirats Arabes Unis (1) – Grande-Bretagne (1)

Par la rédaction
Source : Effets Mer