dimanche 25 juin 2017

Transat / C'est parti pour The Bridge, Sodebo, Macif, Actual et IDEC en route pour New-York

La course est bel et bien partie ! À 19h précises, IDEC SPORT, Macif, Actual et Sodebo Ultim' ont coupé la ligne de départ de THE BRIDGE en doublant le Queen Mary 2 sur tribord. Les petits airs majoritaires n'ont pas gâché le spectacle à couper le souffle, alors qu'un A 380 - dont certaines pièces sont construites à Saint-Nazaire - s'est joint à la fête en survolant le géant d'acier et les quatre maxi-multicoques. 


Crédit :  B Stichelbaut



Ils ont dit 
Yves Le Blévec (Actual) : « A présent, il est temps d’y aller. À partir du moment où on a largué les amarres, dans notre tête, on rentre dans la course. On a le déroulé, on ne se pose plus beaucoup de questions. On fait ce qu’on sait faire, et on avance. »

Alex Pella (IDEC SPORT) : « Il n’y aura pas trop de vent, mais on est très heureux de partir, de bientôt être au contact des autres bateaux. Surtout que cela fait deux ans qu’on navigue dans le cadre du Trophée Jules Verne, tout seuls dans notre coin. Il va y avoir des options, c’est sûr, mais au début on aura l’opportunité de pouvoir se mesurer les uns aux autres. »

Thomas Coville (Sodebo Ultim’) : « Faire cette première confrontation en Ultimes à travers l’Atlantique en équipage, c’est ce que nous attendons tous. La partie liée à notre passion peut enfin commencer.  Il y a un vent thermique qui va se lever pendant la période d’attente, mais plus ça va aller, plus ça va mollir. Demain aussi le vent sera assez faible, puis ça va s’accélérer, avec normalement une route Nord pour nous. On verra le choix des autres. »

François Gabart (Macif) : « Le départ, ça va être spectaculaire, je n'en ai aucun doute. Le Queen Mary 2 va sortir de sa forme et se positionner sur la ligne de départ qui est juste en face de Saint-Nazaire. De notre côté, on va progresser à la voile, on va faire en sorte de partir tous ensemble, à 19h, pour faire une belle photo avec une surprise aérienne, puisqu’un « petit » avion va nous survoler en même temps. Pour nous, il s’agira surtout de bien rester concentrés. Le golfe de Gascogne ne sera pas très fort, avec du petit temps. Il faudra se glisser entre les bulles sans vent. La mise en marche sera assez faible, le Queen Mary 2 devrait vite nous doubler. Mais dès mardi, on devrait toucher du vent. »


par la rédaction
Source : Frette Communication