mardi 8 août 2017

ITW / Clarisse Crémer remporte la Transgascogne : "J’ai un peu de mal à réaliser"

La Transgascogne était l'occasion pour Clarisse Crémer de se confronter une dernière fois à ses adversaires à deux mois du départ de la Mini Transat. Dernier test réussi pour la skipper de TBS ! En s'imposant sur la première étape entre Les Sables d'Olonne et Avilés, puis en bouclant l'étape retour à la deuxième place hier, la navigatrice remporte l'épreuve dans la catégorie série. De bon augure pour la Mini Transat, point d'orgue de la saison. Elle raconte.


Credit : Ch.Favreau

Vainqueur au général, cette dernière répétition avant la Mini Transat s’est plutôt bien passée !
Clarisse Crémer : « J’avoue que j’ai un peu de mal à réaliser parce que je ne m’étais pas fixée cet objectif. Mais c’est chouette, je prends ce qui est à prendre ! Je suis contente parce qu’avec le Mini Fastnet et la Transgascogne, je fais deux beaux résultats dans l’année, ma saison est réussie, je peux partir sur la Mini Transat sereine. 

Le Mini Fastnet m’a pas mal aidé, j’avais cette barrière psychologique qui me disait que mes concurrents étaient plus forts que moi et que jamais je ne pourrais être à leur niveau, ça m’a montré que le mental compte énormément, ce n’est pas que la technique. »


Comment vous êtes-vous sentie sur cette Transgascogne ?
« Sur la première étape je me suis sentie hyper bien ! Je m’étais créé ma petite routine, mon petit quotidien. Sur la deuxième étape, ce n’était pas la même histoire. Et j’ai eu des problèmes de pilote dès la première nuit, j’étais donc en mode « à l’arrache » jusqu’au bout… J’aurais pu aller dormir mais avec ces problèmes de pilote je faisais des 360° tout le temps, j’étais donc tellement stressée que cela m’empêchait de dormir. Le point positif c’est qu’à une époque je serais devenue folle avec ce genre de problème alors que là, j’ai fini par réussir à trouver une solution. »


Ces beaux résultats lors de cette saison 2017 vous font-ils revoir vos objectifs sur la Mini Transat ?
« Mon objectif reste de terminer la course, voire de faire un TOP 5. Sur cette Transgascogne, tous les concurrents de la Mini Transat n’étaient pas présents, il manquait de sérieux prétendants. Nombreux sont ceux qui peuvent la gagner ou faire un podium donc je ne revois pas mes objectifs. 

Je serais tellement déçue de ne pas la terminer que je me concentre là-dessus. Pour l’instant je vais prendre quelques jours de vacances en famille, me reposer, faire du sport, travailler ma météo, avant de reprendre les entraînements à la fin du mois d’août. »

Par la rédaction
Source : J.Cornille