vendredi 26 septembre 2014

Route du Rhum / Une épreuve de force pour Yann Guichard aux commandes de Spindrift 2

Yann Guichard a rendez-vous le 2 novembre à Saint-Malo avec l’un des plus grands défis de sa carrière. Le navigateur se prépare à disputer la 10e édition de la célèbre Route du Rhum, seul à la barre de Spindrift 2, un maxi-trimaran de 40 mètres conçu pour les records en équipage. A presque un mois de l’échéance, le skipper se sent prêt. 


Le maxi Spindrift 2 au départ de la Route du Rhum avec Yann Guichard.
Credit : Th.Martinez

« Je me sens relativement serein à quelques semaines du départ même si je sais que la pression va monter progressivement. J'ai encore 15 jours d'entrainement pour peaufiner ma préparation physique et sportive. Ces dernières navigations vont me permettre d'améliorer encore les automatismes afin d'être de plus en plus compétitif. J'ai hâte d'être sur la ligne de départ avec tous les concurrents », explique Yann Guichard, dont le bateau vient d'être mis en chantier pour quelques jours.


Un trimaran d’équipage adapté au solitaire
Il n’a jamais été question de faire de Spindrift 2 un bateau de solitaire. Le trimaran reste avant tout une arme redoutable en équipage mais le bureau d’études de Spindrift racing a redoublé d’ingéniosité pour l’adapter au challenge du ‘Rhum 2014’.

De janvier à mars dernier, le géant a reçu beaucoup d’attention : le mât a tout d’abord été raccourci de six mètres, le cockpit a aussi été concentré pour pouvoir être utilisé par un seul homme. Un vélo a été fixé sur le pont afin d’actionner les winches aussi bien avec les bras qu’avec les jambes.

Enfin, un pilote automatique ‘Spindrift racing made’ a été inventé et mis au point. Le skipper vivra à l’extérieur, sous la casquette, où une cellule de pilotage a été conçue, regroupant notamment son ordinateur et sa bannette.




Une épreuve de force !
Même si à Saint-Malo, l’élégant trimaran de Spindrift racing sera le plus grand du port et le place logiquement dans les candidats aux premières places, Yann Guichard connaît les limites de l’exercice. La météo sera un facteur clef. Au départ de ces transatlantiques automnales, les dépressions malmènent souvent les concurrents.

Il sait aussi qu’avec un bateau de cette taille, il faudra faire les bons choix tactiques, toujours avec l’anticipation suffisante. Enfin, le skipper de Spindrift 2 sait qu’il n’est pas un spécialiste du solitaire. Dans cette catégorie des Ultimes qui réunit huit maxi-multicoques, véritables purs-sangs transocéaniques, Yann Guichard avance ses pions avec humilité, conscient des forces du tandem qu’il forme avec Spindrift 2 mais aussi de ses faiblesses.

L’homme de tout juste 40 ans mesure l’immense défi de mener un tel bateau dans cette épreuve mythique qui rassemble plus de 90 concurrents – un record – pour un départ d’anthologie à ne pas rater !





Quand Yann Guichard prend un ris, cela donne ça ! 

Le maxi-trimaran Spindrift 2 en chiffres : 

Mise à l’eau : 26 août 2008

Architectes : Cabinet VPLP & Spindrift racing
Design team
Chantiers : CDK technologies (plateforme), Lorima (mât), North Sails (voiles)

Longueur de la coque centrale : 40 mètres

Longueur des flotteurs : 37 mètres 

Largeur : 23 mètres 

Poids : 21 tonnes

Tirant d’eau : 5,10 mètres 

Tirant d’air : 41 mètres

Grand voile : 365 m2 (310 kg)

Reacher : 292 m2 (110 kg)

Trinquette : 166 m2 (120 kg)

ORC : 72 m2 (70 kg)

Gennaker : 440 m2 (115 kg)



Par la rédaction
Source : V.Bouchet

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?