vendredi 17 avril 2015

Figaro / Thierry Chabagny sur la Solo Maître Coq : "Je me sens parfaitement prêt" (ITW)

Troisième de la Solo Basse Normandie fin mars, Thierry Chabagny s’attaque maintenant à la Solo Maitre CoQ, première étape du Championnat de France Elite de Course au Large en solitaire. 2e et 3e des précédentes éditions, le skipper du Figaro Gédimat vise la victoire. "Jusqu’ici je suis à 100% de podiums sur cette Solo Maitre CoQ. J’aimerais bien continuer !"



Crédit : Th Chabagny


Quel est le programme de cette Solo Maitre CoQ ?
« Lundi et mardi, nous ferons deux manches par jour devant Les Sables d’Olonne. La grande course jeudi sera comparable à une étape de La Solitaire du Figaro : 320 milles de parcours côtier où nous tournerons deux fois autour de l’île de Ré en remontant au nord de Belle-Ile, au phare des Birvideaux, entre les deux. Cela veut dire environ 48 heures de course au contact, très peu de sommeil, des segments assez longs pour tenter des coups stratégiques… Ce sera intense et surement très intéressant ! La Solo Maitre CoQ s’est vraiment étoffée cette année : lors des éditions précédentes, nous ne passions qu’une seule nuit en mer, mais là ce sera deux nuits. Il faudra être costaud. »

Et la concurrence va être rude…
« Elle l’est toujours, mais c’est vrai que là, nous sommes 40 au départ. C’est donc un beau plateau, très proche de celui qui sera en lice sur La Solitaire, auxquels on ajoute ceux qui préparent le Vendée Globe et viennent aussi parce que la course se passe à l’arrivée et au départ des Sables d’Olonne. Morgan Lagravière, Jérémie Beyou, Yann Eliès, Paul Meilhat… Même Alain Gautier sera là. Mais ils ne seront pas les seuls à vouloir briller. Ce sera aussi pour moi une bonne occasion de jauger mes adversaires, de voir où en est chacun dans sa préparation. De mon côté, je me sens parfaitement prêt. »

Tu as toujours eu de très bons résultats sur la Solo Maître CoQ
« Oui, j’ai participé deux fois à cette épreuve et je l’ai terminée 2e et 3e. Jusqu’ici je suis donc à 100% de podiums sur cette Solo Maitre CoQ, alors j’aimerais bien continuer (rires), d’autant qu’il ne me manque qu’une victoire pour compléter ce tableau. Pour paraphraser Michel Desjoyeaux, je ne sais pas si j’aime cette course parce que j’y ai de bons résultats ou si j’ai de bons résultats parce que j’aime bien cette course. 

Mais je ne vais pas me focaliser là-dessus à l’avance : mon objectif et celui de Gedimat cette année c’est très clairement La Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire. Donc je vais avant tout essayer de bien naviguer, de faire les choses proprement. On sait tous que sur une course avec 40 Figaristes au départ ce n’est jamais simple, alors c’est inutile de se donner des objectifs aussi précis avant le départ. Si je peux encore finir juste devant Yann Eliès comme c’était le cas lors des deux éditions précédentes, cela m’irait bien. Ce qui est sûr c’est que ce sera intéressant, avec du spectacle et probablement du suspense. On est dans le vif du sujet, maintenant. »

par la rédaction
Source : J Cornille

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?