lundi 20 avril 2015

GC32 / Seb Rogues, Yann Guichard, Alinghi, tous voleront à Marseille cette semaine (ITW)

Nouvelles équipes, nouveaux marins et nouvelle équipe de direction de course. Cette semaine sonne le coup d'envoi du Bullitt GC32 Racing Tour. Tous sont fin prêts pour participer au « Test Event » qui se tient à Marseille, du 20 au 26 avril. Yann Guichard, Sébastien Rogues et Alinghi s'apprêtent à lancer la saison. ITW.





Le Test Event, organisé depuis la base nautique du Roucas Blanc à Marseille, se déroulera sur quatre jours de courses (23-26 avril). Procédures de départ, speed tests, bords à grande vitesse en course, les teams pourront s'entrainer !


Yann Guichard, (Spindrift racing) : "Nos premiers bords en GC32"
« Spindrift racing est invité au warm-up de Marseille. En attendant la livraison de notre GC32, l'organisation nous prête un bateau. A Marseille, nous allons donc tirer nos premiers bords en GC32. 

On voit bien que voler de façon stable en ligne droite est quelque chose qui peut s'apprendre relativement vite mais régater, c'est tout autre chose. On sait que la différence se fera dans les manœuvres et les phases de transition où l'on peut perdre énormément de terrain. Nous allons y aller step by step, en prenant le temps de faire les choses bien.»


"Des sensations vraiment incroyables !" pour Sébastien Rogues (GDF SUEZ)  
« Avec Bertrand Castelnérac, Sébastien Col, Christophe Carbonnières et Julien Villion, nous avons commencé les entraînements sur le GC32 GDF SUEZ en février dernier. Aux côtés de notre coach Pierre-Alexis Ponsot, nous travaillons les manoeuvres et approfondissons la technique. Comme le GC32 est nouveau pour tout le monde, nous mettons beaucoup d'énergie à optimiser le "vol". Nous prenons beaucoup de plaisir, car on peut facilement dépasser les 30 nœuds, ce qui procure des sensations vraiment incroyables ! »


Pierre-Yves Jorand (Alinghi) en possession du bateau depuis peu
« Naviguer à bord du GC32 a été fantastique jusqu'à présent. Nous n'avons navigué que 4 jours dans 8 à 14 nœuds de vent, mais les premières sensations de vol ont été énormes !

« Nous avons vraiment hâte, car nous nous attendons clairement à avoir du vent et de bonnes conditions. Nous pourrons donc nous entrainer à voler au portant, et nous tenterons de battre notre record de vitesse, qui est de 29 nœuds. Nous sommes dans une courbe d'apprentissage ascendante, et nous allons encore apprendre beaucoup. »


Vous conseille : ITW / Sébastien Rogues vole en GC32 : "La voile est en pleine révolution" (Vidéo)

http://www.scanvoile.com/2015/04/itw-sebastien-rogues-vole-en-gc32-la.html#.VTTe0iHtmko


Image : Alinghi
par la rédaction
Source : S Nadin

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?