samedi 16 mai 2015

ArMen Race / Oman Sail, FenetréA-Prysmian, SMA, rencontres avec les vainqueurs (Images)

Au cœur des flottes des 15 catégories, réparties sur les trois parcours de cette ArMen Race, les stratèges ont fait chauffer les neurones. Les conditions météo de cette 5e édition du « Fastnet Breton » ont été complexes à souhait et la mer, encore formée hier, a donné du fil à retordre à tout le monde. Roland Jourdain, Erwan Le Roux, Thomas Coville, Paul Meilhat, Michel Desjoyeaux, ITW à l'arrivée.


Crédit : P Bouras


En bref
En Ultime, Musandam Oman Sail avec Roland Jourdain comme skipper intérimaire, a joué cavalier seul, en tenant un réel rythme de course.

En Multi 50, Erwan Le Roux (FenêtreA – Prysmian) l’emporte devant Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine)

En Imoca, Paul Meilhat (SMA) s’impose face à Tanguy de Lamotte (Initiaves Cœur)

Les tout premiers concurrents sont arrivés à 4h19 ce samedi. A 17h, il en reste encore la moitié en mer.



Parcours ArMen Race long 320 milles
Ultime
Le Team Musandam Oman Sail a joué en cavalier seul, en Ultime, suite au désistement du Team Edmond de Rothschild sur cette ArMen Race. Ils se sont fait un plaisir de batailler en début de parcours avec les Multi 50 avant de s’échapper seuls en tête.

Roland Jourdain, skipper intérimaire : « C’était une très belle course ! Il y a eu du contact au début avec les Multi 50, un petit match bien sympa.  »

Musandam Oman Sail (R.Jourdain) arrivé à 5h 36' 28'' temps de course 20h 46' 28''.


Multi 50 : FenetréA-Prysmian s'impose
Les deux Multi 50 sont arrivés respectivement à 9h29 et 9h55 à la Trinité-sur-mer. Le mano a mano tant attendu en Multi 50 entre FenêtreA – Prysmian (Erwan Le Roux) et Arkema Région Aquitaine (Lalou Roucayrol) a bel et bien eu lieu. Les deux équipes ont bataillé flotteur dans flotteur jusqu’à l’île de Sein.

Erwan Le Roux était accompagné de son futur co-skipper sur la Transat Jacques Vabre, l’italien Giancarlo Pedote, de son préparateur Adam Currier et de Thomas Coville.


Erwan Le Roux (FenêtreA – Prysmian), vainqueur en Multi 50 : « L’équipe a vraiment bien fonctionné : Giancarlo a fait une très belle navigation, nous étions toujours au bon endroit ; Thomas a barré parfaitement, c’était un vrai plus de l’avoir à bord ; Adam a réglé le bateau aux petits oignons comme il sait le faire. Nous étions vraiment à l’aise en vitesse. C’était une belle régate, avec des super conditions météo. Il y a eu une belle bagarre avec Lalou. C’est la 3e victoire de la saison, merci à cette belle équipe ! »


Thomas Coville, à bord de FenêtreA – Prysmian : « C’est grisant ! Ce sont des bateaux très agréables, sains. C’était ma deuxième navigation à bord, c’est un grand plaisir ! Surtout sur un parcours au large comme celui de l’ArMen Race. C’est une très bonne chose qu’il y ait des épreuves de ce format-là avec des navigations de nuit et pour toutes les catégories, parce que ça bataille sur tous les parcours. Il y a une réelle attente à ce niveau-là. Donc merci à Erwan de m’avoir invité et merci à la SNT pour cette belle course ! »


Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine), second en Multi 50 : « A chaque course, à chaque sortie, nous continuons d’apprendre sur notre bateau. Nous gagnons aussi à chaque fois en cohésion, ça va porter ses fruits. Nous sommes encore un peu irréguliers en vitesse. Sur la fin, nous étions d’ailleurs sensiblement plus rapides qu’eux…

C’est un format de course qui est parfait ! 24h en mer avec du large, des options, du vent (j’ai toujours eu du vent sur l’ArMen Race), cela permet de vraiment se mettre un rythme de course et de bien travailler sur sa stratégie. C’est fatiguant mais très intéressant ! »

FenetreA - Prysmian (E.Le Roux) arrivé 9h 29' 14'' temps de course 24h 34' 14''
Arkema Région Aquitaine (L.Roucayrol) arrivé à 9h 55' 21'' temps de course 25h 00' 21''


Imoca : Paul Meilhat poursuit son apprentissage
Les deux Imoca ont joué bord à bord sur la montée vers la Pointe Bretagne. A Penmarch, le duo SMA Meilhat/Desjoyeaux sur SMA marquait un premier avantage. L’Imoca vainqueur du dernier Vendée Globe et de la dernière Route du Rhum reste une référence sur le circuit, et bien mené en plus… Passé l’Occidentale de Sein, ils ont sensiblement creusé l’écart, mais l’équipe de Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) n’a pas démérité, loin de là.


Paul Meilhat, skipper de SMA, vainqueur en Imoca : « C’était ma première ArMen Race. Nous avons eu de belles conditions avec du médium jusqu’à l'ile de Sein et beaucoup de mer et pas de coups à jouer. Il y a eu une belle bagarre avec Initiatives Cœur. Nous avons réussi à bien négocier le passage de Sein, à contre courant, nous avons créé un petit écart à ce moment là. Dans la nuit, nous ne savions plus où ils étaient, ce matin ils sont revenus sur nous mais nous avons réussi à les contenir. C’était super intéressant ! »


Michel Desjoyeaux : « Paul n’est plus élève, il commence à bien connaître le bateau. Cette nuit, nous l’avons laissé seul ! Il nous reste encore des choses à découvrir sur ce bateau qui a été encore un peu boosté… Mais nous avons engrangé pas mal de milles déjà à bord et ça fonctionne bien. »

SMA (P.Meilhat) arrivé à 15h52’40’’ temps de course 31h 07’ 40’’
Initiatives Cœur (T.de Lamotte) arrivé à 17h58'07 temps de course 33h13'07


Parcours ArMen Race court de 216 milles
Class40
Thibaut Vauchel Camus, skipper de Solidaires en Peloton, vainqueur en Class40 : « A quatre, nous pouvons confronter nos avis, nos expériences, et progresser. C’était l’objectif, ainsi que de faire des milles avec Victorien (Victorien Erussard, co-skipper de Thibaut sur la prochaine Transat Jacques Vabre). De mon côté, je continue de découvrir le bateau. »

1er Solidaires en Peloton (T.Vauchel Camus) arrivé à 13h58'19 temps de course 29h13'19
2e Moustache Solidaire (T.Hector) arrivé à 15h 31'47 temps de course 30h46'47
3e Be.Brussels (A.Roura) arrivé à 15h50'17 temps de course 31h05'17


IRC 1 : Avantage au Mach 45 Bretagne Telecom face au Team Jolokia
Combat des chefs en temps réel, sur la montée, au près, vers la Pointe Bretagne, entre le VOR 60 Team Jolokia et le Mach 45 de Nicolas Groleau. Deux bateaux, deux équipes aux antipodes l’un de l’autre, mais ils ont pourtant ferraillé jusqu’à l’Occidentale de Sein. Sur la descente vers la Trinité-sur-mer, au portant, le Mach 45 a logiquement allongé la foulée, le rating de chacun donnera un classement en temps compensé bien différent.

Nicolas Groleau (Mach 45 Bretagne Telecom) premier en temps réel en IRC 1 : « C’est un bel entrainement, une bonne préparation pour la Fastnet Race. Nous avons eu le vent dans l’axe sur toute la montée et même encore pour rallier l’Occidentale de Sein. Il fallait jouer chaque bascule, ce n’était pas prendre tout dans le bon sens ! »

Pierre Meisel (Team Jolokia) deuxième en temps réel en IRC 1 : « Nous aurions pu garder notre première place, mais nous avons eu des ratés pendant une manœuvre et nous avons perdu beaucoup trop de distance… C’est déjà une telle gageur de s’entraîner avec notre équipage de la diversité depuis seulement deux mois et de mener la flotte pendant plus de la moitié de la course !



 

Vous conseille : ITW / Victoire d'Oman Sail sur l'ArMen Race, Roland Jourdain : "C'était une très belle course !"

http://www.scanvoile.com/2015/05/itw-victoire-doman-sail-sur-larmen-race.html#.VVd15vntmkq


Images : P Bouras - SNT / E Allaire - ScanVoile
Par la rédaction
Source : Kaori

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?