lundi 4 mai 2015

Solitaire du Figaro / Yann Eliès, Jérémie Beyou, Gildas Morvan, Bordeaux les attend pour le grand départ

Dernière ligne droite pour les concurrents de La Solitaire du Figaro. Dimanche 31 mai, à 17h05, ils seront 40 à s’élancer de Pauillac pour la première des quatre étapes 2015, après une semaine bordelaise placée sous le signe des ultimes préparatifs. Il reste donc un mois aux solitaires de la 46ème édition pour affûter leurs montures et se mettre un peu au vert avant le grand départ.


Départ de La Solitaire du Figaro le 31 mai de Bordeaux.
Credit : A.Courcoux

L’hiver a été studieux pour les figaristes qui n’ont ménagé ni leurs monotypes, ni leurs organismes, pour tirer le meilleur des entraînements. Depuis quelques semaines, ils sont de retour à la compétition et les premières confrontations ont révélé les hommes forts du moment.


Yann Eliès frappe d'entrée
Ainsi, Yann Eliès (Groupe Quéguiner-Leucémie espoir) a déjà marqué les esprits en remportant la Solo Basse-Normandie et la Solo Maître CoQ. Une façon assez claire pour le double vainqueur de La Solitaire du Figaro d’afficher ses ambitions pour le mois de juin.


Jérémie Beyou en rival
Mais il sera loin d’être le seul et unique favori à l’occasion de l’édition des 45 ans. Jérémie Beyou (Maître CoQ), tenant du titre, a lui aussi démontré largement qu’il est plus que légitime pour se succéder à lui même et inaugurer un club dont il serait le seul sociétaire : celui des quadruples couronnés.


Les hommes forts Gildas Morvan, Charlie Dalin, Adrien Hardy...
De leur côté, les hommes forts de la Classe Figaro Bénéteau que sont Gildas Morvan (Cercle Vert), Thierry Chabagny (Gedimat), Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Adrien Hardy (Agir Recouvrement) ou Xavier Macaire (Skipper Hérault) auront de solides arguments à avancer pour la victoire finale.

Sans compter les marins qui ont déjà joué les premiers rôles l’année passée, à l’image de Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance), Alexis Loison (Groupe Fiva), Corentin Douguet (Un Maillot pour la vie), Gildas Mahé (Qualiconfort-The Beautiful Watch) ou encore Gwénolé Gahinet (Safran-Guy Cotten).


Chez les bizuths
Et que dire des bizuths ? Robin Esley (Artemis 43) et Benjamin Dutreux (Team Vendée) ont déjà frappé fort en remportant respectivement la Solo Basse Normandie et la Solo Maître CoQ dans leur catégorie. A partir du 31 mai, Benoît Mariette (Entrepose), Andrew Baker (Artemis 23), Martin Le Pape (Ovimpex-Secours Populaire), Rob Bunce (Artemis 37) ou Sophie Faguet (Région Basse-Normandie) seront de solides prétendants chez les « bleus » de l’épreuve.

A compter du 22 mai prochain, à Bordeaux, ils seront 40 marins à répondre à l’appel de la principale échéance de leur saison. Rendez-vous au port de la Lune !


Départ de Bordeaux, les dates à retenir :
Vendredi 22 mai
19h : Inauguration du village par Alain Juppé, maire de Bordeaux - Appareillage du Belem
Départ de la parade Pauillac/Bordeaux
23h : Passage de la flotte sous le pont Jacques Chaban-Delmas
23h15-23h30 : Amarrage des Figaro Bénéteau au ponton d’honneur

Du samedi 23 au vendredi 29 mai
Runs d’exhibition sur le fleuve

Samedi 30 mai
17h45 : Coup d’envoi du Prologue Eric Bompard cachemire

Dimanche 31 mai
14h : appareillage des Figaro Bénéteau du port de Pauillac
17h05 : Départ de la première étape à destination de Sanxenxo (Espagne)

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?