samedi 31 octobre 2015

Transat Jacques Vabre / Alex Thomson et Guillermo Altadill hélitreuillés, Hugo Boss prend l'eau ! (ITW)

"C’était une déferlante énorme, mais pour quelle raison le bateau a-t-il été retourné ?" Alex Thomson et Guillermo Altadill, skippers de l’IMOCA Hugo Boss, ont déclenché leur balise de détresse cet après-midi à 14h25 (heure française). Les garde-côtes espagnols ont été immédiatement informés et ont envoyé un hélicoptère de sauvetage à 82 milles au large des côtes espagnoles, là où se trouvait l’équipage. Les deux skippers ont été hélitreuillés et sont maintenant en route vers la terre ferme. 


Credit : Lloyd Images

Hugo Boss rencontrait des problèmes de structure depuis le début de la semaine obligeant l’équipage à se dérouter. Les skippers avaient entamé une réparation tout en se dirigeant vers La Corogne où leur équipe technique les attendait.

Après 36 heures de navigation dans des vents forts et une mer formée, la structure du bateau s’est détériorée et la coque commençait à prendre l’eau et à couler. Les skippers ont été hélitreuillés et vont bien.


MAJ le 1er novembre : "Une déferlante a retourné le bateau"


Hugo Boss avait subi quelques dégâts structurels lors des premiers jours de course et, ne pouvant réparer efficacement ce décollement de lisses, les skippers avaient décidé de faire route vers La Corogne. Mais comme le vent a basculé plusieurs fois du secteur Sud-Ouest au Nord-Est, puis à l’Est fort au passage d’une dépression ibérique, le duo avait décidé de rester à la cape, grand-voile affalée sur le pont et foc à contre, face à la mer afin de ne pas fatiguer plus le bateau en attendant une nouvelle bascule à 80 milles des côtes espagnoles.

« L’équipage avait réalisé une deuxième réparation et attendait que les conditions s’améliorent. La raison de ralentir était liée à la prévention d’un nouveau dommage, mais une déferlante a retourné le bateau. Alex et Guillermo ont alors fermé portes et écoutilles et ont immédiatement basculé la quille pour redresser Hugo Boss qui avait démâté lors de son chavirage. Puis ils ont alerté les coast-guards espagnols et leur équipe technique de leur situation. Le bateau était rempli d’eau et le gréement avait provoqué de nouvelles avaries qui imposait de quitter le navire. »

De retour à terre, Alex Thomson exprimait sa surprise : « C’était incroyable et inhabituel comme situation : nous devons maintenant comprendre pourquoi cela s’est passé. C’était une déferlante énorme, mais pour quelle raison le bateau a-t-il été retourné ? Je pars maintenant avec l’équipe technique pour m’assurer que nous allons récupérer notre bateau. »

Vous conseille : Transat Jacques Vabre / Hugo Boss se déroute vers l'Espagne

http://www.scanvoile.com/2015/10/transat-jacques-vabre-hugo-boss-se.html


Par la rédaction
Sources : Alex Thomson - Transat Jacques Vabre

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?