vendredi 13 novembre 2015

Mini Transat / Frédéric Denis vainqueur à Pointe-à-Pitre, la meute loin derrière : "J’ai trouvé mes limites"

Frédéric Denis a franchi la ligne d’arrivée de la 2e étape ce matin à 10h 12mn 30s HF en Guadeloupe. Le skipper de Nautipark termine en vainqueur cette Mini Transat ! Il a pu terminer en toute sérénité une étape maîtrisée de la tête et des épaules. Pour rappel, Davy Beaudart, vainqueur à Lanzarote, avait abandonné peu après le départ. ITW.


Frédéric Denis vainqueur à Pointe-à-Pitre
Credit : J.Vapillon

Sa vitesse moyenne sur l’orthodromie est de 9,04 noeuds. Il a parcouru sur l’eau la distance de 3230,79 milles, soit 455 milles de plus que l’orthodromie. Sa vitesse surface est de 10,52 noeuds de moyenne.

Ce midi, Michele Zambelli pointait à 62 milles de l'arrivée, suivi de Luke Berry.

En Série, Julien Pulvé a fait le break sur Ian Lipinski, deuxième à 53 milles du leader.


Frédéric, quelles sont vos sensations ?
« Je ne réalise pas encore que j’ai gagné la Mini Transat. C’est un peu irréel, c’est quelque chose qui s’arrête comme ça tout d’un coup. Tu es là, tu es en mer en approche de la ligne d’arrivée et tout d’un coup, tu es entouré de bateaux qui te bombardent de flash, de lumières qui t’aveuglent. Mine de rien, c’est une transition assez violente… Bien sûr, tu es content, tu es fier, mais j’ai l’impression que c’est maintenant que je vais pouvoir goûter ce bonheur-là. »


Vous avez été sur un rythme incroyable !
« A l’inverse de la première étape, on n’a pas eu de temps d’adaptation. On est parti sous spi et d’emblée, on surfait à près de 15 nœuds, avec en plus une mer dégueulasse à gérer. Sur la première étape, c’est monté en puissance progressivement. Là, il fallait être dans le match tout de suite. C’était quand même vraiment bourrin… on est parti un peu trop vite. J’ai fait deux départs à l’abattée dans la même journée, mais ça ne m’a pas calmé (rires). En fait, j’ai cassé pas mal de petites choses, mais rien qui ne m’a fortement pénalisé. »


Vous aviez fait en amont de la course, un gros travail sur tes pilotes, en liaison avec NKE
« Je pense que ça a été déterminant dans la nuit du 2 au 3 novembre. A ce moment-là, le pilote barrait mieux que moi. Comme je porte des lunettes de vue, sans elles, je n’arrive pas à lire les instruments, je ne peux pas suivre un cap précis au delà d’un certain temps. Du coup cette nuit-là, j’ai fait beaucoup de pilote… comme le pilote gère les surventes et les accélérations du bateau, j’ai vraiment fait le trou. Je suis resté avec plus de toile que les autres.  »


Il y a des enseignements que vous allez tirer de cette Mini ?
« Beaucoup de choses… déjà, sur moi-même, car je pense que je n’étais jamais allé aussi loin. J’ai vraiment trouvé mes limites. C’est étonnant : j’ai eu des moments euphoriques, des moments dépressifs. Si tu as des bases, c’est le meilleur moyen de devenir bipolaire. Tu reviens sur terre, tu es à peu près toi-même, mais sur l’eau, c’est différent. On a un côté animal sur ces bateaux. »



Classement général
1 Fred Denis
2 Luke Berry
3 Ludovic Méchin
4 Axel Trehin
5 Clément Bouyssou

Etape 2
1 Fred Denis
2 Michele Zambelli
3 Luke Berry

Etape 1
1 Davy Beaudart
2 Axel Trehin
3 Fred Denis

Par la rédaction
Source : Enelos

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?