mardi 3 novembre 2015

Ultime / Sortie de Pot-au-Noir, Macif prend le large sur la Transat Jacques Vabre

Après des moments pénibles vécus dans le Pot-au-Noir, le bout du tunnel se dessine pour MACIF. François Gabart et Pascal Bidegorry ont bien négocié ce passage tant redouté. Ce mardi matin, le duo a pris la poudre d'escampette et compte plus de 70 milles d'avance sur Sodebo Ultim' ! "Nous sommes sortis enfin il y a quelques heures et ça fait du bien. C’était particulièrement long !"


Credit : F.Gabart/Macif

Thomas Coville et Jean-Luc Nélias ont pris cher sur ces quelques jours de Pot-au-Noir. Ce matin, les skippers Sodebo ont retrouvé de la vitesse... 6 noeuds moins rapides que Macif. L'addition est salée !


"Toujours un peu plus vite"
« Au niveau stratégique, nous savions que si nous sortions un peu plus à l’est, nous bénéficierions d’un angle favorable dans l’alizé, parce que le vent allait adonner progressivement (passer de sud-est à est), confie François Gabart. C’est ce qui se passe en ce moment : depuis hier soir, nous avons quasiment la même trajectoire que Sodebo mais nous allons toujours un peu plus vite. »

Forcément, l’humeur s’en ressent à bord : « Nous sommes évidemment super contents d’être là et nous allons essayer de tenir cette avance jusqu’au bout. Maintenant, il reste du chemin jusqu’à Itajai. 2000 milles, c’est l’équivalent d’une traversée de l’Atlantique entre le Cap Vert et les Antilles : la course est encore longue, même si c’est très positif d’arriver dans l’hémisphère Sud avec ce pécule d’avance. »


Vigilance et concentration
Proche de basculer dans l’hémisphère Sud, le trimaran MACIF est désormais parti pour un long bord bâbord amure vers le Cabo Frio (cap à l’ouest de Rio de Janeiro), au reaching dans l’alizé. Les deux skippers auront maintenant un peu moins de travail, mais cela nécessitera de leur part beaucoup de vigilance et de concentration. « La trajectoire est relativement droite, il n’y a pas de danger énorme et a priori très peu de manœuvres à faire, si ce n’est d’éventuelles prises de ris."

Par la rédaction
Sources : S.André - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?