dimanche 6 décembre 2015

IMOCA / La Transat Saint-Barth – Port-la-Forêt, c'est parti pour Morgan Lagravière et ses camarades

Ce dimanche à 16h (heure de métropole), Morgan Lagravière, le skipper de Safran, s’est élancé de Saint-Barthélemy pour sa première course en solitaire en IMOCA. Direction Port-la-Forêt. A bord du monocoque Adopteunskipper.net loué pour l’épreuve, le jeune marin va profiter de ce parcours de 3 400 milles pour engranger de l’expérience, gagner en confiance et décrocher sa qualification pour le Vendée Globe.


Crédit : Brian Carlin

« Démythifier l’exercice du solitaire en IMOCA »
« Je suis partagé entre l’appréhension et l’excitation », confiait Morgan Lagravière peu avant le départ de cette Transat St Barth – Port-la-Forêt. « Techniquement, nous avons réalisé un travail conséquent en peu de temps. Le bateau est fiable et bien préparé, je pars rassuré. L’occasion est belle de rebondir après l’abandon dans la Transat Jacques Vabre (l’Imoca 60 Safran étant actuellement en chantier). Je suis content de repartir au large, de passer du temps en mer dans la perspective du Vendée Globe. Cela va me permettre de démythifier l’exercice du solitaire en IMOCA. »


Dans le grand bain
« Nous ne sommes pas nombreux mais le plateau est tout de même intéressant », souligne Morgan Lagravière. « On retrouve des bateaux de générations différentes dont un IMOCA à foils, celui de Sébastien Josse. ». Beaucoup découvrent pour l’occasion l’exercice du solitaire en 60 pieds IMOCA, à l’instar de Paul Meilhat (SMA), Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord) ou Fabrice Amedeo (Newrest / Matmut). « Je ne suis pas le seul bizuth, c’est plus sympa de vivre cette expérience particulière à plusieurs. »


De l’été vers l’hiver
Les premiers jours de course devraient se dérouler dans des conditions tropicales et les concurrents gagneront vers le Nord, travers au vent, pour aller chercher les trains de dépressions qui les propulseront aux allures portantes vers la Bretagne. L’ambiance changera alors de manière brutale et les solitaires entreront dans le dur.

« Pour le moment, les modèles de prévision divergent, le positionnement des systèmes dépressionnaires n’est pas très clair. Je vais rapidement analyser les fichiers météo pour affiner tout cela et trouver le meilleur positionnement », prévient Morgan qui, d’après les routages, devrait boucler le parcours de 3 400 milles en une douzaine de jours.

« Mon objectif numéro un est clair : terminer la course et valider la qualification pour le Vendée Globe », dit-il. « Mais s’il y a moyen de jouer et si je sens que le bateau est performant, je n’hésiterai pas, dans un second temps, à attaquer », annonce le skipper. L’esprit de compétition n’est jamais loin !


Un concurrent ne part pas à temps
Le team technique du skipper Irlandais Enda O’Coineen (Currency House Kilcullen) a découvert des soucis de moteur. Ils font le nécessaire pour réparer au plus vite et permettre à leur skipper de prendre le départ (la ligne reste ouverte pendant 5 jours), l'objectif majeur du skipper restant la qualification au Vendée Globe.


Liste des inscrits de la St Barth – Port-la-Forêt
Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut)
Éric Holden (O Canada)
Sébastien Josse (Edmond de Rothschild)
Morgan Lagravière (Safran)
Paul Meilhat (SMA)
Enda O’Coineen (Kilcullen Voyager) - décale son départ
Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord)


Vous conseille : IMOCA / Morgan Lagravière au départ de la Transat B to B : "J'avais besoin de reprendre confiance"

http://www.scanvoile.com/2015/12/imoca-morgan-lagraviere-au-depart-de-la.html#.VmR0VnYvfIU

par la rédaction
Source : Mille et une vagues

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?