vendredi 19 février 2016

IMOCA / Gros travaux pour Maître CoQ, Jérémie Beyou : "Nous sommes sur une deuxième génération de foils"

Débuté en décembre, le chantier de transformation de Maître CoQ se poursuit chez CDK de Port la Forêt. Jérémie Beyou fait le point sur l’état d’avancement des travaux, en grande partie consacrés à l’installation des foils.


Gros chantier pour Maitre CoQ et ses foils.
Crédit : E Allaire 


Gros travaux en cours
« Les anciens puits de dérive ont d’abord été démontés, ainsi que tous les renforts, les petites cloisons et supports autour. Nous avons également détruit un peu de structure interne et ouvert des ballasts. 

Ensuite, nous avons fini de reboucher tous les trous que nous avons faits lors de ces premiers travaux, nous sommes en train de reconstruire le bordé de coque. Nous avons maintenant reçu tous les plans de structure pour poser les puits de foils. Nous commençons donc à installer la structure. »


Deuxième génération de foils
Les fameux puits sont en cours de fabrication chez A.M.C.O. à Saint-Philibert. Les foils, dont la forme a été validée avant Noël, sont eux travaillés chez Heol Composites à Vannes. « La géométrie ressemblera à des moustaches, mais nous sommes déjà sur une deuxième génération de foils : l’objectif est de combler au maximum les trous que nous avons repérés au près sur les nouveaux bateaux », précise Jérémie Beyou.


Timing respecté
A côté de ces modifications importantes, l’équipe technique a, comme chaque hiver, démonté, nettoyé et vérifié toutes les pièces d’accastillage et les vérins, tandis que le mât a été mis complètement à nu et poncé chez CDK, avant de se voir appliquer les renforts rendus nécessaires par l’augmentation du RM du bateau liée à l’installation des foils (ndlr : RM : moment de redressement qui détermine la puissance).

« De la même façon, nous avons complètement mis à nu la quille, ce qui est un gros boulot, parce qu’il faut enlever tout le carénage carbone autour, retirer le bulbe, pour contrôler le voile et refaire ce travail en sens inverse. Nous n’avons détecté aucun souci », ajoute le skipper, ravi que le timing soit pour l’instant respecté.

par la rédaction
Source : Wind Report

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?