jeudi 24 mars 2016

Ultime / Idec Sport en chantier à La Trinité, Francis Joyon : "Faire plus léger et plus performant"

Plus de deux mois après avoir bouclé le Trophée Jules Verne en 47 jours, IDEC SPORT s’apprête à faire son retour. Bichonné à La Trinité par son équipe technique, l'Ultime se refait une santé, bientôt prêt à attaquer la saison 2016. Ce sera à l’occasion du Grand Prix Guyader à Douarnenez. 


Idec Sport de Francis Joyon à La Trinité.
Credit : E Allaire


Voilà un peu plus de deux mois que vous êtes rentrés du tour du monde. Que s’est-il passé depuis ?
Francis Joyon : « D’abord, on a pris quelques jours de vacances pour se reposer. Ensuite, on a attaqué un premier chantier sans sortir le bateau de l’eau, avec Clément (Surtel) et mon fils Corentin. On a tout démonté : safrans, accastillage, prises de vérins de pilote, foils, cales de foils... Là, nous sommes en train de tout remonter, avec dans l’idée de faire plus léger et plus performant encore. »


Quelles ont été les réparations à mener après le Trophée Jules Verne ?
«Nous avions le safran explosé, une petite entrée d’eau dans le flotteur tribord et l’état de surface des foils qui était vraiment très abimé. On est en attente de pièces également pour refaire le rail de mât. Il y avait quelques soucis encore au niveau des colonnes, des transmissions de winchs. 

Le reste, c’est du grand classique d’usure : drisses, cordages, roulements de poulies, plein de petites choses qui sont en fait des consommables. On travaille aussi à alléger le bateau. On va ainsi supprimer les groupes électrogènes, ce qui fait gagner 60 kilos. On grignote un peu partout pour gagner du poids où on peut. »


IDEC SPORT va naviguer de nouveau fin avril, à l’occasion du Grand Prix Guyader ?
« On y sera le premier week-end, vendredi, samedi et dimanche, du 29 avril au 1er mai. On a décidé d’inviter à bord le premier jour une dizaine de jeunes champions habitués des petits bateaux volants, type Flying Phantom, mais aussi kitesurf à foils ou planche. J’ai pensé que ça pourrait être intéressant pour eux de voir comment ça se passe à bord d’un gros bateau… et les deux jours suivants, ils essaieront de nous battre à bord de leurs petits engins très rapides. Ce sera ludique ! »


Y aura-t-il des membres de l’équipage du Trophée Jules Verne à cette occasion ?
« Pour le moment, il y a Clément (Surtel), probablement Alex (Pella), et peut-être Gwénolé (Gahinet) s’il est libre. Nous aurons aussi avec nous notre voilier Quentin Ponroy. J’ai déjà participé trois fois au Grand Prix avec mes bateaux précédents. C’est un rendez-vous vraiment sympa. »


Vous conseille : Trophée Jules Verne / Tour du Monde bouclé pour Idec Sport, Francis Joyon : "On s’est donnés énormément"

http://www.scanvoile.com/2016/01/trophee-jules-verne-tour-du-monde.html#.VuxEZ_nJzIU


Par la rédaction
Source : Idec

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?