mercredi 4 mai 2016

IMOCA / Arnaud Boissières sur l'ArMen Race demain : "L’occasion de se projeter sur une vraie régate"

Peu importe le flacon, qu’elle fasse 360 milles comme l’ArMen Race ou qu’elle en compte 24 000 comme le Vendée Globe, une course est une course. Avec son timing, ses concurrents, sa stratégie, ses objectifs. « L’ArMen Race, confirme Arnaud Boissières, c’est l’occasion de se projeter sur une vraie régate, c’est se coller de la bonne pression pour être au top à un rendez-vous. On va en profiter pour se mettre dans le rouge et on va essayer de gagner … »


Arnaud Boissières demain sur l'Armen Race
Credit : E.Allaire



Bien entouré
Tout le monde sur le pont donc, pour l’Ascension, à bord de La Mie Câline. Arnaud Boissières pourra notamment compter sur ses vieux complices : Ronan Guérin, contre lequel il a souvent couru en Mini 650 ou en Figaro, Pierre Simon l’entraîneur et Julien Bigot, préparateur du bateau. Quant à César Dohy de la voilerie Incidence, il viendra apporter sa science des réglages, notamment sur le nouveau J 2*, installé à bord pour l’occasion.


Qualif' à suivre
Après un bref repos, et sans repasser par les Sables d’Olonne, le skipper se projettera sur la qualification à son troisième Vendée Globe. Avec une certaine gourmandise d’ailleurs. « J’y vais pour m’entraîner, sans me ménager de météo trop clémente et sur un parcours que je m’impose. 2000 milles en solo, c’est toujours bon à prendre, ça remet dans le bain et ça crée des liens avec le bateau ! »

* J 2 : voile d’avant de brise, porté au près dès le vent medium et dans la grosse brise au portant.

Départ prévu le 5 mai à 14 heures en baie de Quiberon.


L’équipage de La Mie Câline :
Arnaud Boissières, skipper
Ronan Guérin
César Dohy
Pierre Simon
Julien Bigot
Bernard Jacquet

par la rédaction
Source : S Gueho

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?