dimanche 19 juin 2016

La Solitaire / Deauville - Cowes, les Figaristes s'élancent ce midi, on passe l'étape 1 à la loupe

La première étape de la 47eme édition de La Solitaire Bompard Le Figaro, longue de 510 milles, s’annonce celle de tous les dangers. Sur ce parcours des plus exigeants entre Deauville et Cowes (Île de Wight) qui consiste en une traversée de La Manche, puis un aller et retour le long des côtes sud de l’Angleterre via le phare de Wolf Rock, les pièges seront nombreux. La météo va pimenter le jeu : du petit temps pour le départ, un front à passer la première nuit, puis du près dans un vent mollissant et capricieux jusqu’à la pointe extrême sud-ouest de l’Angleterre. Top départ à 13h02 !


La Solitaire Bompard s'élance de Deauville ce midi
Credit : A.Courcoux



Des conditions météo perturbées
Si Météo Consult prévoit pour le départ du petit temps (ouest-nord-ouest de 6 à 8 nœuds), le vent devrait rapidement reprendre de la vigueur en début de soirée. Ce sera donc une traversée de la Manche express au largue serré, et une nuit blanche en perspective pour les skippers.

L’atterrissage à la marque obligatoire d’Owers (cardinale sud) devrait avoir lieu vers 4h00 du matin en même temps que le passage d’un front froid. 20 à 25 nœuds de vent de sud-ouest cueilleront les marins à l’approche des côtes anglaises, avec des pointes à 35 nœuds dans les rafales, une mer agitée, de la pluie et une visibilité réduite.


Le bonheur est dans le près
Les conditions météo musclées ne devraient durer que quelques heures pour laisser place à un flux de d’ouest-sud-ouest mollissant. C’est donc avec un vent de pleine face peu vigoureux que les Figaro Bénéteau 2 vont progresser lentement, cap à l’ouest vers Wolf Rock, au près serré d’abord, puis en tirant des bords. Un tricotage de longue haleine le long des falaises avec beaucoup de paramètres à gérer : le courant, les effets de pointes, les caps, les brises ou les dévents locaux.

Une chose est sûre, la fin de cette première étape se déroulera dans des conditions de vent faible. Ce sera donc long, voire très long. Une entrée en matière difficile, une vraie belle première étape de Solitaire Bompard Le Figaro…


Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?