jeudi 2 juin 2016

New York - Vendée / Nord ou Sud, la flotte se scinde en deux, Hugo Boss pied au plancher, derrière ça bagarre

Dès hier soir, les solitaires de la tête de la New York - Vendée avaient fait leurs choix stratégiques pour négocier le front qui traverse leur zone de navigation ce jeudi et demain. A l’arrière de la flotte, à petite vitesse, patience obligatoire et zénitude exigée.


Très belle course de Jeremie Beyou et Maitre Coq
Credit : B.Bouvry


Alex Thomson tout schuss en limite de la zone des glaces 
Alex Thomson (Hugo Boss) avait clairement opté dès hier soir pour une route nord, la plus ventée, mais la plus courte. Il n’a pas fait dans la demi-mesure puisqu’il a presqu’atteint ce matin la zone des glaces et l’orthodromie.

Après un début de nuit à une quinzaine de nœuds, il trace à nouveau à près de 20 nœuds. Son option devrait lui permettre de bénéficier d’un meilleur angle de vent que ses poursuivants. Une stratégie qui pourrait lui permettre de creuser encore son avance (70 milles ce matin, le double d’hier) sur Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Sébastien Josse (Edmond de Rothschild).


Rester en avant du front
Partis au nord avec lui hier après-midi, Jérémie Beyou et Sébastien Josse ont opté pour une trajectoire moins radicale, en escalier, par petites touches, ils ont progressé de concert vers le nord-est. À plus de 150 milles dans leur sillage, Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh) fait de même.

L’objectif de ces quatre nordistes est de rester en avant du front, avant le gros du vent et de la mer. Il leur faut donc aller vite, le plus vite possible. Cela ne les empêchera pas de toucher jusqu’à 30 à 35 nœuds en soirée et beaucoup plus (45 nœuds et une mer formée) si la dépression les rattrape.


Deuxième groupe sudiste
À 300 milles dans le sud d’Hugo Boss : Paul Meilhat (SMA), Vincent Riou (PRB), Tanguy de Lamotte (Initiatives cœur) et Fabrice Amedeo (Newrest – Matmut) ont opté pour une route aussi radicale que celle du leader, mais sud : plus longue plus sure, avec 25 nœuds de sud-ouest attendus. Ils évoluent même ce matin au sud de la latitude des Açores, que Vincent Riou devrait atteindre samedi pour une escale technique.


Grupetto  dans la pétole
Le troisième groupe de 5 bateaux (les solitaires repartis après leur casse) progresse dans une zone de transition, sans vent… et cette situation pourrait durer encore deux à trois jours. Ce week-end, grâce à la formation d’un petit système dépressionnaire, ils devraient accélérer sensiblement, et ce jusqu’aux Sables d’Olonne, ce qui ne sera pas le cas des leaders qui pourraient mettre autant de temps à traverser le golfe de Gascogne qu’ils n’en auront mis pour engloutir la moitié de l’océan Atlantique !


Classement à 10 h
1 Hugo Boss
2 Maitre Coq à 73 milles
3 Edmond de Rothschild à 73,4 milles
4 SMA à 214 milles
5 PRB à 237 milles

Par la rédaction
Source : NY Vendée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?