dimanche 4 décembre 2016

Vendée Globe / Spirit of Yukoh a démâté, le Japonais Kojiro Shiraishi doit abandonner

À 03h40 (heure française) ce dimanche 4 décembre, Kojiro Shiraishi annonçait son démâtage à son équipe à terre. Alors que Spirit of Yukoh, son bateau, naviguait dans un vent d'environ 20 noeuds, Kojiro, à l'intérieur du monocoque, a entendu le mât se casser. Le skipper japonais est contraint à l'abandon. Il fait route vers Cape Town.

Spirit of Yukoh a démâté, le Japonais Kojiro Shiraishi doit abandonner
Credit : Kojiro Shiraishi

Vers Cape Town sous gréement de fortune
Kojiro Shiraishi a indiqué à 3h30 ce dimanche qu'il avait cassé son mât au dessus du capelage du foc de brise. Le Japonais n'est pas en danger et intervient pour installer un gréement de fortune. Kojiro est depuis monté dans le mât pour pouvoir extraire la partie cassée et la désolidariser du gréement. A 08h30 UTC, il annonçait son abandon.

Les mots de Kojiro : "À 03h30 UTC, j'ai entendu le bruit de mon mât cassé. Je suis vite allé voir dehors pour m'apercevoir que le mât s'était cassé au niveau de la deuxième barre de flèche. J'ai pu monter dans le mât pour désolidariser la partie cassée du gréement. Je ne suis pas blessé, je n'ai pas besoin d'assistance, et je fais route vers Cape Town."


Kojiro Shiraishi avait indiqué en fin de journée que le vent était encore monté d'un cran (35-40 nœuds) et qu'il était passé sous J-3 (foc de brise) et trois ris dans la grand-voile. C'est au milieu de la nuit que l'espar s'est brisé, au-dessus du deuxième étage de barres de flèche.

Credit : Kojiro Shiraishi

Par la rédaction
Source : Mer et Media