mercredi 3 mai 2017

Glisse / La 2e SNIM Dériveurs en mode Championnats d’Europe, un sacré plateau à Marseille début mai

La 2e édition de la SNIM Dériveurs nouvelle génération se déroulera, du 5 au 13 mai prochain, accueillant les plus grands champions de trois séries olympiques. Un avant-goût de J.O. pour le public marseillais. “Après le 470 en 2015, le Laser en 2014, le 49er en 2013, nous accueillons de nouveau des séries olympiques, le Finn et les planches RS:X homme et femme, avec un magnifique plateau de compétiteurs, explique Christian Tommasini, le Président du Yachting Club de la Pointe Rouge."

Crédit : YCPR

Six titres de Champion d’Europe seront décernés, avec notamment les catégories jeunes. Chaque épreuve est néanmoins ouverte aux concurrents du Monde entier qui viendront se frotter à l’élite européenne.

En RS:X, plus de 250 planchistes de 36 nations (dont 17 européennes) sont déjà inscrits. Si la délégation française se déplace en nombre (60 concurrents), la Pologne, l’Espagne, Israël, l’Italie et la Russie emmènent également une grosse équipe du côté du stade nautique du Roucas Blanc qui accueillera l’ensemble des compétiteurs.


Des médaillés de Rio seront là
Tout d’abord, on notera la présence de la grande star néerlandaise de la discipline, Dorian Van Rijsselberge, double champion olympique en titre qui sera l’homme à battre. Chez les féminines, on suivra particulièrement, la très jeune et talentueuse russe de 18 ans, Stefania Elfutina, qui a rapporté une médaille de bronze des J.O. de Rio. Malgré les absences de Charline Picon (en attente d’un heureux événement) et de Pierre le Coq, les équipes de France seront bien représentées.


Jonathan Lobert en Finn
En Finn, une soixantaine de concurrents sont inscrits. Jonathan Lobert (médaille de bronze au J.O. de Londres) emmènera l’équipe de France et fera face à des garçons comme Zsombor Berecz (Hongrie) et Milan Vujasinovic (Croatie) médaillés d’argent et de bronze aux championnats d’Europe 2016, sans oublier le vétéran britannique Edward Wright, qui tentera de décrocher une nouvelle médaille.

Enfin, la SNIM Dériveurs fera également la part belle à la classe Miniji qui disputera une étape du championnat régional.


Tous les compteurs à zéro
La grande nouveauté, c’est le format de course qui est sensiblement modifié avec l’objectif de le perpétuer en vue des prochains Jeux Olympiques. “C’est la première fois que l’on tente cette expérience et c’est une bonne chose car ça va rendre la voile plus lisible pour le grand public“, explique Lise Vidal. “Le dernier jour, à l’occasion des courses finales, on remet tous les compteurs à zéro. Ainsi, les douze premiers du rond or s’affrontent sur de véritables sprints car on a diminué les formats, et l’on procède par élimination directe. Ensuite les six premiers qualifiés s’affrontent, puis les trois premiers, qui concourent pour le podium…“

Par la rédaction
Source : YCPR