lundi 19 juin 2017

La Solitaire / "Peu de vent et beaucoup de courant" pour la Der' dixit Nicolas Lunven, leader au général

Dans de tous petits airs (moins de 4 nœuds), les 43 solitaires ont pris le départ de la dernière étape de la Solitaire URGO. Départ retardé faute de vent, les figaristes se sont élancés à 15h07. Bye Concarneau, cap vers Dieppe sur un parcours de 505 milles


Crédit : Y Zedda


Rappel général
Le vent faible et variable n’a pas facilité la tâche de Jean Coadou, le président du comité de course. Les marins non plus. Car si un premier départ était lancé vers 14h24, ce fut un beau rappel général, de nombreuses étraves étant au-dessus de la ligne au moment du coup de canon. Puis le vent s’écroulait. Attente. Chaleur. A 15H07 enfin, les solitaires s’élançaient. Deux paquets de bateaux se sont alors détachés. L’un à droite emmené par Sébastien Simon (Bretagne Crédit Mutuel Performance) et Jérémie Beyou (Charal), et l’autre à gauche, par Vincent Biarnès (Guyot Environnement). A la bouée de dégagement, on retrouvait ces trois bateaux en tête, ainsi que Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM-CS), suivis de près par Nicolas Lunven (Generali).


« C’est une étape très compliquée qui s’annonce, notamment le début avec du vent très faible. » confiait Nicolas Lunven (Generali) quelques minutes avant l’appareillage des pontons de Concarneau. En tête du classement général provisoire,  le skipper de Generali  compte seulement 24 minutes d’avance sur Adrien Hardy, son dauphin.


"En fait, on ne sait pas… " Nicolas Lunven, 1er au général
« C’est une étape très compliquée qui s’annonce, notamment le début avec du vent très faible. Du départ jusqu’à la bouée de Portsall, il y aura peu de vent et beaucoup de courant. Ca ne peut pas être pire que ce que les modèles prévoient ! En fait, on ne sait pas… Je n’ai pas de stratégie définie, mais des idées clés que j’espère concrétiser. Je vais observer mes adversaires, mais on ne peut pas marquer tout le monde dans ces conditions météo. Il faut faire du bateau à voile et non du jeu d’échec. »

"Ca va être dur pour les nerfs" Sébastien Simon, Bretagne Crédit Mutuel Perfro, 4ème 
« Tant que le vent de Sud-Ouest prévu mercredi ne rentre pas, c’est simple, il n’ y a rien. Ca va être dur pour les nerfs, mais en même temps il va y avoir beaucoup de jeu. Alors, je suis prêt à jouer. Je vais prendre ce qu’il y a sur le moment et essayer de faire avancer vite le bateau. J’aborde cette étape comme si c’était la première. J’ai beaucoup à gagner et peu à perdre. J’ai à cœur de faire une belle étape, j’ai besoin de ça et arriver en ne regrettant rien. »


Classement 17h45 (HF):
1 Charlie Dalin - Skipper Macif
2 Damien Cloarec - Saferail
3 Seb Simon - Bretagne CMB
4 Thierry Chabagny - Gédimat
5 Jérémie Beyou - Charal
6 Pierre Rhimbault - Bretagne CMB
7 Vincent Biarnès - Guyot
8 Pierre Quiroga - CEM - CS
9 Julien Pulvé - Team Vendée
10 Adrien Hardy - Agir

par la rédaction
Source : Rivacom