mardi 22 août 2017

Multi50 / Changement de co-skipper pour Lalou Roucayrol sur la Transat Jacques Vabre

Changement d'équipier pour Lalou Roucayrol. Blessée, Karine Fauconnier ne peut plus embarquer sur la Transat Jacques Vabre. Alex Pella, vainqueur du Trophée Jules Verne avec Idec Sport, prendra sa place à bord du Multi50 Arkema. "Le défi c’est de me mettre le plus rapidement possible au niveau."


Credit : L.Roucayrol / Team Arkema Lalou Multi

Au pied levé
Karine Fauconnier s’est blessée lors d’une navigation d’entraînement sur le Multi 50 Arkema en juillet dernier. Elle ne sera pas en mesure de participer à la Transat Jacques Vabre aux côtés de Lalou Roucayrol qui a donc dû trouver un nouveau co-skipper pour la remplacer au pied levé.


Karine Fauconnier en charge du routage
Le retrait de Karine Fauconnier acté, il a fallu trouver d’urgence un remplaçant capable de s’adapter au plus vite pour former un nouveau tandem de choc et permettre au Multi 50 Arkema de performer sur la Transat Jacques Vabre. Et c’est Alex Pella qui a été sélectionné.

Le duo a désormais 80 jours pour apprendre à mieux se connaître et former un duo performant au départ du Havre, le 5 novembre prochain. A terre, Karine Fauconnier garde un rôle actif dans le projet, en charge du routage et de la stratégie météo.


Karine Fauconnier, routeuse à terre : « La veille du départ de notre parcours de qualification, je me suis blessée. Nous sommes tout de même partis trois jours, effectués dans la souffrance malgré les antidouleurs. En rentrant et après consultation, j'ai décidé en accord avec mon médecin et avec Lalou, de renoncer à la Jacques Vabre. 

Mon but avec ce choix est aussi et surtout que notre équipe gagne, avec ou sans moi à bord. De mon côté, je vais faire mon maximum et aider le nouveau duo à performer en les routant et les conseillant depuis la terre. Ce sera donc désormais un trio qu'il faudra affronter. »


Lalou Roucayrol, skipper du Multi50 Arkema : « C’était bien parti, on formait un duo complémentaire avec Karine. Nous étions bien entraînés et rôdés. Après la blessure de Karine, il a fallu trouver une solution alternative. Mais il n’y avait plus beaucoup de marins disponibles car la plupart étaient déjà engagés dans la Transat Jacques Vabre ou la Volvo Ocean Race (le tour du monde en équipage avec escales, [ndr]).

Le nom d’Alex Pella est très vite ressorti. On l’a appelé rapidement et il était disponible ! En mer, il est teigneux, dur à la tâche, il ne compte pas les coups et mène très bien les bateaux. C’est un touche-à-tout qui navigue énormément, en monocoque, en multicoque, sur des bateaux classiques... Il ne connaît pas encore les Multi 50 mais je suis convaincu qu’il se mettra vite dans le rythme. »


Alex Pella, nouveau co-skipper du Multi50 Arkema : « J’ai pris le temps de la réflexion car mon calendrier était déjà très chargé. Mais je me suis libéré et j’ai accepté le challenge. Partir sur un nouveau bateau et avec une nouvelle équipe, c’est excitant.

Le défi c’est de me mettre le plus rapidement possible au niveau pour aider Lalou à faire une belle Transat Jacques Vabre voire la gagner. Je suis certain qu’on peut y parvenir. » 

Par la rédaction
Source : MA Prestation