lundi 18 septembre 2017

Figaro / Alexis Loison et Tanguy Le Turquais mènent la vie dure aux gros bras sur la Douarnenez Fastnet

Le long du DST des îles Scilly, la flotte des 19 solitaires de la Douarnenez Fastnet avale les milles avant que le jeu tactique ne s’ouvre à nouveau quand ils pourront faire route en louvoyant vers le phare du Fastnet. Il faudra alors choisir son camp : poursuivre vers le nord ou gagner dans l’ouest.


Credit : F.Van Malleghem


Alexis Loison inspiré par le Fastnet
Visiblement la route du Fastnet inspire Alexis Loison (Custo Pol). Le skipper normand savait qu’il avait une réputation à défendre après sa victoire au mois d’août dans la Rolex Fastnet Race. Force est de constater que ces premières vingt-quatre heures lui ont été particulièrement favorables.

Parti en tête de Douarnenez, il s’est constamment maintenu dans le peloton de tête et a su résister jusqu’ici au retour des gros bras Nicolas Lunven (Generali) et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015).

Mais Tanguy Le Turquais (Nibelis) réalise lui aussi un début de course quasiment parfait. L’ancien de la Mini-Transat ne boude pas son plaisir d’être mêlé à ces joutes au couteau et semble, au fil de la saison, prendre de plus en plus confiance en son potentiel.

Derrière ce quatuor, c’est Pierre Le Boucher (Ardian) qui mène la chasse du peloton. En cinquième position, il menace clairement Julien Pulvé (Team Vendée Formation), à la peine en ce début de course pour le titre de Champion de France bizuth, puisque neuf points seulement séparent les deux hommes au classement provisoire du championnat.

Objectif pour les marins : peaufiner la navigation pour négocier au mieux le chenal du Four durant la nuit et le passage à raser le Dispositif de Séparation de Trafic (DST) d’Ouessant.


En avance sur les routages
Les solitaires sont maintenant engagés sur un assez long bord de près bon plein le long du DST entre Land’s End et les îles Scilly. Passée la pointe nord-est du dispositif, ils pourront tenter d’infléchir leur route vers l’ouest en direction du phare du Fastnet.

La flotte est en avance sur les routages prévisionnels et pourrait passer amorcer sa descente vers la pointe de Bretagne avant le mauvais temps. Qui plus est, les prévisions météorologiques semblent moins pessimistes.


Classement à 17h00 (TU +2)
- 1 Alexis Loison – Custo Pol à 463,3 milles de l’arrivée
- 2 Tanguy Le Turquais – Nibelis à 0,4 milles
- 3 Nicolas Lunven – Generali à 0,4 milles
- 4 Charlie Dalin – Skipper Macif 2015 à O,5 milles
- 5 Pierre Le Boucher – Ardian à 0,8 milles

Retrouvez la cartographie ici 

Par la rédaction
Source : Douarnenez Fastnet