mardi 7 novembre 2017

Flash / Avarie sur Prince de Bretagne, Lionel Lemonchois et Bernard Stamm au ralenti

Dans le passage du front, la nuit dernière, Lionel Lemonchois et Bernard Stamm ont cassé leur drisse de grand-voile sur leur Ultime Prince de Bretagne. Le duo va être contraint de monter en tête de mât pour réparer. 


Credit : A.Courcoux

Pour cela, pas d’autre solution que d’attendre que les conditions de mer deviennent moins chaotiques. Dans ce contexte, les prochaines 24 heures vont donc se faire au ralenti pour les deux hommes.

Ce souci technique explique les vitesses du Maxi80 Prince de Bretagne. Ce matin, les marins avancent à une petite quinzaine de noeuds et pointent à 259 milles des leaders Gitana 17.


MAJ en SOIREE : RÉPARATION PRÉVUE À L’ABRI DE SANTA MARIA, AUX AÇORES

Lionel Lemonchois et Bernard Stamm ont profité d’un léger affaiblissement du vent, cet après-midi, pour monter dans le mât afin de récupérer le cordage en question et de procéder à un montage provisoire avec une poulie sur la drisse de gennaker.

« Cela nous a permis de remettre en place la GV avec deux ris. C'est déjà beaucoup mieux et nous avons pu remettre en route le bateau », a détaillé Bernard Stamm, dans un mail envoyé à son équipe, précisant par ailleurs leur intention d’aller s’abriter sous le vent de Santa Maria (île située dans le sud-est de l’archipel des Açores), distante, ce mardi soir, d’environ 700 milles. « L’idée, c’est de monter au haut du mât sans risque de se blesser et de remettre tout en place pour retrouver une configuration normale ».

Par la rédaction
Source : Rivacom