jeudi 6 novembre 2014

Route du Rhum / Déjà à mi-parcours, Loick Peyron s'envole, Thibaut Vauchel impressionne, Bob Escoffier hélitreuillé

Nouveau coup dur sur la Route du Rhum. En début d’après midi, Bob Escoffier s’est fait hélitreuiller par la marine espagnole. En tête, Loick Peyron continue sa folle chevauchée. Il vient de franchir la barre de la mi-parcours et compte 170 milles d'avance sur Yann Guichard ! François Gabart a repris le large sur ses poursuivants quand Thibault Vauchel-Camus fait forte impression sur son Mach40 flambant neuf.



Crédit : L Peyron / BPCE [ITW



Bob Escoffier hélitreuillé


A 12h55, le marin malouin déclenchait sa balise alors que son bateau, Groupe Guisnel (Classe Rhum), était victime d’une voie d’eau importante de source non identifiée. Sain et sauf, il a été transféré à la base de Vivero. Avec 21 bateaux hors-course à ce jour, il reste encore 70 concurrents en route vers la Guadeloupe. Bob Escoffier : "Je suis triste, c'est la 1ere fois de ma carrière de marin que je ne ramène pas un bateau."




Nouveau coup de vent à l'arrière
Le front qui s’annonce pour la soirée de ce jeudi sera assez violent, les plus fortes rafales atteignant les 55 nœuds. Les bateaux les plus touchés seront ceux qui évoluent dans le golfe de Gascogne et jusqu’au niveau du cap Finisterre. Ils sont une dizaine dans ce cas, un mélange de Class40 et de Classe Rhum qui seront tous sous haute surveillance dès ce soir. Quelques marins en arrêt technique à la Corogne ont sagement décidé de temporiser avant de reprendre la mer. ..


Ultimes : Gros avantage à Loick Peyron
Qui pourra arrêter le grand trimaran bleu, en tête de la course depuis le 2 novembre au soir ? Le Maxi Solo Banque Populaire VII est le seul à être passé comme une fleur sous l’anticyclone des Açores. Résultat : Loïck Peyron bénéficie ce soir d’une avance de plus de 170 milles, avance qu’il pourra faire fructifier puisqu’il devrait être le premier à toucher des alizés établis. Dans son sillage, Yann Guichard s’accroche, tandis que Lionel Lemonchois, re-boosté après quelques heures de sommeil, appuie sur la pédale d’accélérateur pour ne pas se faire décrocher. Derrière ce trio de tête, Idec Sport (plus lourd et moins puissant) et les « petits » 70 pieds se font inexorablement distancer.


IMOCA : François Gabart se rassure
Un œil dans le rétroviseur pour surveiller Jérémie Beyou (Maître Coq), un autre sur les fichiers météo et la cartographie, le skipper de Macif joue une partition parfaite… depuis son départ en tête de Saint-Malo. Si Beyou était revenu hier dans son tableau arrière, ce n’est plus le cas aujourd’hui. François Gabart file désormais vers le sud des Açores 45 milles devant son plus proche poursuivant. Mais il va falloir maintenant négocier les zones de molle au sud de l’archipel.


Multi50 : course-poursuite entre Lalou Roucayrol et Erwan Le Roux
Le skipper de FenêtréA Cardinal avait prévenu : « Arkema Région Aquitaine est devant, l’idée est de le manger ». Erwan Le Roux a donc cravaché dur ces dernières 24 heures pour rejoindre son rival et réduire l’écart à moins 9 milles. Il s’agit désormais d’une course-poursuite entre les deux leaders. Erwan Le Roux a visiblement mis du charbon : il avance 2 nœuds plus vite que Lalou Roucayrol. Quant à Yves Le Blevec (Actual), il est reparti de Cascais hier soir mercredi à 19h.


Classe 40 : Thibaut Vauchel-Camus, en tête vers les alizés
Aux commandes depuis la nuit dernière, Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en peloton) tire les bénéfices de son décalage au Sud. Bien inspiré, ce bizuth du Rhum ouvre, à 9 noeuds de moyenne, la route qui mène aux alizés que les premiers devraient rejoindre à l’horizon des 24-48 prochaines heures, offrant la perspective de bientôt hisser le spi pour goûter enfin aux saveurs de la glisse aux allures portantes.


Ils ont dit
Yann Guichard, Ultime, Spindrift 2
« Il y avait une petite zone sans vent qui était devant nous et c’est pour cela que Loïck s’est bien échappé. J’ai réussi à m’en sortir un petit peu mieux que Prince de Bretagne et le groupe de derrière. »

Marc Guillemot, IMOCA, Safran
« Dès que le vent sera un peu calmé, avant d'arriver dans les alizés, j’aurais une dernière tâche à faire, je serais obligée de faire une petite grimpette en haut du mât pour récupérer et tourner ma drisse de spi qui a fait un tour autour du mât. Les petits soucis du marin en mer !  »

Erwan Le Roux, Multi50, FenêtréA Cardinal
« Arkema Région Aquitaine est devant donc l'idée c'est de le manger. Pour le manger, il faut quand même mettre un peu de charbon et jouer l'équilibriste entre mettre du charbon et rester à l'endroit. Il faut trouver la bonne synergie."

Thibaut Vauchel-Camus, Class40, Solidaires en peloton
« Je suis super content. J’ai fait confiance au schéma de course que l’on m’a donné pour les 46 premières heures. La position que j’ai été chercher est a priori la bonne, je suis en pointe devant, prêt à sortir le spi. »

Classement 16h :
ULTIME
1 BANQUE POPULAIRE VII - LOICK PEYRON
2 SPINDRIFT 2 - YANN GUICHARD à 170.40 milles du 1er
3 PRINCE DE BRETAGNE - LIONEL LEMONCHOIS à 308.60 milles du 1er

IMOCA
1 MACIF - FRANCOIS GABART
2 MAITRE COQ -JEREMIE BEYOU à 47.41 milles du 1er
3 SAFRAN - MARC GUILLEMOT à 79.63 milles du 1er

MULTI50
1 ARKEMA REGION AQUITAINE - LALOU ROUCAYROL
2 FENETREA - CARDINAL - ERWAN LE ROUX à 8.48 milles du 1er
3 RENNES METROPOLE - SAINT MALO AGGLOMERATION - GILLES LAMIRE à 64.36 milles du 1er

CLASS40
1 SOLIDAIRES EN PELOTON - THIBAUT VAUCHEL-CAMUS milles du 1er
2 OTIO - BASTIDE MEDICAL - KITO DE PAVANT à 14.17 milles du 1er
3 TALES 2 SANTANDER - ALEX PELLA à 15.69 milles du 1er

Par la rédaction
Source : Rivacom - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?