jeudi 4 juin 2015

Solitaire du Figaro / Thierry Chabagny remporte la 1e étape, Gildas Mahé et Corentin Horeau perdent gros

Ce jeudi 4 juin à 02h 11mn 36s cette nuit, Thierry Chabagny a franchi la ligne d’arrivée de la première étape de la 46ème édition de La Solitaire du Figaro. Pour sa 14e participation, le skipper de Gedimat signe une superbe performance sur ce premier tronçon entre Bordeaux-Pauillac et Sanxenxo (Espagne). Il devance Yann Eliès de quinze minutes.





Chab’ s’envole
Hier après-midi, Thierry Chabagny prenait les commandes de la flotte. Pour ne plus les lâcher jusqu’à l’entrée de la baie de Sanxenxo.  "Cela s’enchaînait super bien, quand cela se passe comme ça, c’est le bonheur !" raconte le vainqueur à l'arrivée.

Mais à 3 milles de Sanxenxo, le vent s’écroulait complètement, permettant aux poursuivants de Gedimat de revenir.

Patience, concentration et détermination ont été les armes de Thierry Chabagny contraint de surveiller son tableau arrière pendant près 4 heures avant le franchissement de la ligne.


"On a fait le ménage avec ceux de derrière"
Il termine 15 minutes devant le deuxième de l’étape, Yann Eliès. "La place de deuxième, je suis content ! Je suis à un quart d’heure de lui, on a fait le ménage avec ceux de derrière."

Cette première étape n'aura pas fait de cadeau. Près de deux heures séparent le vainqueur du dixième Vincent Biarnès. Parmi les grands perdants, Gildas Mahé et Corentin Horeau, les partisans d'une route plus nord peu après le départ, sont relégués à 4 heures.





Le fil de la course par Thierry Chabagny 
L’étape : "Je savais qu’il y a toujours plus de vent au large."
« Cette étape a été dure, compliquée, dès le départ et la sortie de la Gironde, puis les passages de front froid au près, le passage du cap Finisterre dans la brise… Il y avait pas mal de difficultés. Mais à chaque fois, j’étais dans le bon paquet. J’ai même réussi à gagner des places. A la fin, j’ai fait mon petit décalage, et là j’ai mis tout le monde d’accord. J’ai préféré jouer la pression, la force du vent. Pour avoir fait plusieurs transats, je savais qu’il y a toujours plus de vent au large. Quand j’ai recroisé avec le groupe, j’ai vu que c’était la bonne opération. Quand cela se passe comme ça, c’est le bonheur. »


L’arrivée : "J’avançais tranquillement à 6-7 nœuds, puis d’un coup, zéro."
« J’avais fait un petit décalage au portant dans la brise qui a été bien payant vis à vis du groupe avec lequel je me battais. Je savais que ça allait mollir sur la fin, mais je pensais que cela allait tenir un peu, la terre était encore chaude, mais c’est tombé, rideau, d’un coup… Plus rien ! J’avançais tranquillement à 6-7 nœuds, puis d’un coup, zéro. 

J’avais un bateau à 1,2 mille derrière moi, c’était Yann… J’ai réussi à repartir un peu, j’ai refait mon décalage et après, c’est retombé complet. Je me suis fait doubler. J’étais derrière, j’avais fait le deuil de l’étape. »


La victoire : "Cela finit par arriver"
« J’ai dû faire une cinquantaine d’étapes, c’est la victoire de la patience. Je dois être un animal à la maturité lente, mais à maturité quand même, cela finit par arriver. C’est aussi la victoire de la fidélité avec mon partenaire, parce que ça fait cinq ans qu’on est ensemble. C’est une grande joie. »


La suite : "Il n’est jamais mort cet animal"
« Cette victoire on ne pourra pas me la reprendre, même si Yann a un quart d’heure… Il faut le mettre à cinq heures, sinon cela ne sert à rien ! Il n’est jamais mort cet animal, il revient toujours, il a une aptitude à faire ça qui est folle. La Solitaire recommence dimanche prochain. Jusqu’à la dernière étape, le général n’est pas joué. Mais gagner une étape, c’était un de mes objectifs sur La Solitaire, celui-là est rempli. »


Les temps du vainqueur :
Le skipper de Gedimat a mis 3 jours 9 heures 11 minutes et 36 secondes pour boucler le parcours de 461 milles (théorique) à la vitesse moyenne de 5,68 nœuds. En réalité, il aura parcouru 643 milles à la vitesse moyenne de 6,69 nœuds.


Classement étape 1
1 GEDIMAT Thierry Chabagny - Arrivé à 02:11:36
2 GROUPE QUEGUINER - LEUCEMIE ESPOIR Yann Elies - Arrivé à 02:26:39
3 GROUPE FIVA Alexis Loison - Arrivé à 02:28:13
4 SKIPPER MACIF 2015 Charlie Dalin - Arrivé à 02:30:02
5 SKIPPER HERAULT Xavier Macaire - Arrivé à 02:32:41
6 CERCLE VERT Gildas Morvan - Arrivé à 02:36:20
7 MAITRE COQ Jérémie Beyou - Arrivé à 02:44:56
8 SAFRAN - GUY COTTEN Gwenolé Gahinet - Arrivé à 02:47:30
9 SKIPPER MACIF 2014 Yoann Richomme - Arrivé à 03:56:33
10 GUYOT Environnement Vincent Biarnes - Arrivé  à 04:07:00


Images : A Courcoux - A Pilpré
par la rédaction
Sources : Rivacom - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?