lundi 6 juillet 2015

Class40 / La première manche des Sables-Horta-Les Sables pour Le Conservateur avec 5h44 d'avance

Première partie des Sables - Horta - Les Sables terminée. En grand vainqueur, Le Conservateur de Yannick Bestaven et Pierre Brasseur. C’est donc un skipper radieux qui a amarré hier peu avant 14 heures son Class40 victorieux. « Le bateau est en parfait état et nous pourrions repartir dès demain. ». Près de 6 heures plus tard, Thibaut Vauchel-Camus et Victorien Erussard franchissaient la ligne en deuxième place. 


Première manche des Sables - Horta - Les Sables pour Yannick Bestaven et Pierre Brasseur.
Credit : SHS

Tizh 40 désormais abouti
Une traversée maîtrisée de bout en bout malgré les nombreux aléas d’une météo compliquée marquée par de nombreux passages de fronts, parfois violents, qui ont durement secoué les concurrents. Le duo a su ouvrir une route efficace dès le Golfe de Gascogne, parfaitement dans le rythme des éléments, en tirant le meilleur parti de leur Tizh 40 désormais abouti et qui s’impose course après course comme l’un des meilleurs bateaux de la classe.


 A l’attaque !
« La confiance réciproque entre Pierre et moi, ajoutée à la qualité certaine du bateau, nous ont permis de « taper » au cœur de la grosse dépression qui a balayé la flotte jeudi dernier. Nous avons fait le dos rond dans plus de 40 nœuds de vent. C’était très humide mais le bateau est passé sans problème et nous sommes demeurés à l’attaque sous trinquette puis génois. C’est à ce moment que nous avons doublé Thibaud (Vauchel -Solidaire en peloton ARSEP). »


Manche retour le 12 juillet
« Nous terminons en pleine forme physique. Notre esprit est déjà tout entier tourné vers la deuxième manche retour vers la Vendée. Nous n’avons réalisé que la première partie de ce défi. » Départ de la deuxième manche dimanche 12 juillet prochain à 15 heures 02 heure HF.


Solidaires En Peloton ARSEP, deuxième 
5h 44mn, c'est l'écart entre Le Conservateur et Solidaires En Peloton au terme de cette première étape. Thibaut Vauchel-Camus et Victorien Erussard savent qu’avec un retard près de six heures, il leur sera difficile de revenir à la régulière sur Yannick Bestaven et Pierre Brasseur. Pour l’étape retour, Thibaut sera assisté par Samuel Manuard, l’architecte du bateau.

Victorien Erussard : « Avec Le Conservateur, nous n’avons pas les mêmes atouts. On doit être un peu plus polyvalent, mais dans la brise, quand ils démarrent, ils démarrent. On a eu entre 30 et 40 nœuds avec des rafales à 50. C’est là qu’on a eu notre casse matérielle. C’est dommage parce que le match était superbe avec Yannick et Pierre. »

Thibaut Vauchel-Camus : « On a d’abord eu nos problèmes de voile, puis ensuite la perte de l’aérien qui faisait qu’on ne pouvait plus utiliser notre pilote comme on le souhaitait. Ça nous a bien occupés. On a joué la précaution, on a temporisé. On a vu passer Pierre et Yannick, c’était impressionnant. Et ce petit différentiel s’est rapidement transformé en 30 milles de retard.  »


TeamWork troisième de l'étape
Arrivée de TeamWork (B Delesne - N Palmieri) à 02h 35mn 30s.

Par la rédaction
Sources : Bamboo RP - SHS - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?