lundi 29 février 2016

M32 / Le WMRT nouvelle génération débute cette semaine à Perth, Yann Guichard dévoile son équipe

Ils ont repris le chemin des entraînements et bientôt celui de la compétition. Spécialiste du petit multicoque (GC32, D35 et Diam 24), l'écurie Spindrift Racing fait son entrée en M32 en Australie cette semaine pour la première étape du World Match Racing Tour. "L'épreuve de Fremantle va nous permettre de définir les axes de travail pour la suite de la saison," confie Yann Guichard, le skipper. 




Découverte du catamaran M32
Du 2 au 7 mars, Yann Guichard et ses équipiers font leur entrée sur le circuit international de match racing, à Fremantle (Perth) en Australie. Après des entraînements à Lanzarote aux Canaries, puis en Bretagne à La Trinité-sur-Mer, l’équipage aborde cette première épreuve avec humilité et beaucoup d’enthousiasme. « Nous découvrons le M32 qui est un catamaran toilé, léger et facile d’accès. Nous avons trois épreuves pour gagner en automatismes et compétitivité avant le grand rendez-vous du Championnat du Monde en Suède début juillet, » explique Yann Guichard.


"Le match racing, un jeu d'échec"
Avec vingt équipages engagés, l’épreuve débute par deux jours de qualifications en flotte, avant de passer aux éliminations en duels. Le rythme est dense avec des matches de 12 à 15 minutes et les départs se font au reaching (travers au vent). Situé sur la côte Ouest de l’Australie, Fremantle est un plan d’eau souvent venté et très sportif.

« Le match racing s’apparente pour moi à un jeu d’échecs où les parties ne durent qu’une quinzaine de minutes. Pour l’emporter, il faut connaître les règles sur le bout des doigts et réussir à avoir toujours un à plusieurs coups d’avance sur son adversaire. C’est passionnant, » se réjouit le skipper.


Un équipage solide 
Yann Guichard pourra compter, à la grand-voile et aux réglages, sur Christophe Espagnon et François Morvan, deux spécialistes du ‘petit multicoque’ et sur Sébastien Marsset à la plage avant, alliant technique et puissance physique. Tous trois étaient déjà présents cet hiver lors du Trophée Jules Verne à bord du maxi Spindrift 2.

L’équipage régatera ensuite à Copenhague en mai, puis Newport en juin, avant le très convoité Championnat du Monde de Match Racing organisé début juillet à Marstrand en Suède.

Rappel : Le World Match Racing Tour se courait auparavant en monocoque monotype.





Equipage du M32 Spindrift :
Yann Guichard, skipper-barreur
Christophe Espagnon, grand-voile
François Morvan, régleur
Sébastien Marsset, équipier d’avant


Epreuves du World Match Racing Tour :
2-7 mars – Fremantle, Perth (Australie)
9-14 mai – Copenhague (Danemark)
30 mai-4 juin – Newport, Rhode Island (USA)
4-9 juillet – Marstrand (Suède) : Championnat du monde de Match Race


Catamaran M32 :
Architecte : Aston Harald composite AB
(Göran Marström & Kåre Ljung - Suède)
Longueur : 9,68 m
Largeur : 5,54 m (8,35 m2 avec les échelles latérales)
Grand-voile : 53,6 m2
Gennaker : 59,5 m2
Poids cible : 510 kg (inclus voiles et équipements)
Hauteur du mât : 16,8 m

Images : Spindrift Racing
par la rédaction
Source : V Bouchet

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?