lundi 21 mars 2016

IMOCA / Pas de foils sur PRB, Vincent Riou : "Le Vendée Globe reste avant tout une histoire d'hommes"

Il a remis à l'eau PRB la semaine dernière. Un IMOCA que son skipper connaît par coeur et avec lequel il a gagné la dernière Transat Jacques Vabre. Mais un IMOCA qui, lui, sera sans foils pour le prochain Vendée Globe. Vincent Riou croit fort en ses chances. Premiers galops d'essais avant le grand rendez-vous de fin d'année : The Transat puis la "New York - Vendée". Rencontre.



Vincent Riou lors de la remise à l'eau de PRB : "De nombreux leviers en dehors de l'aspect purement technologique."
Crédit : E Allaire 

"On n'a pas changé grand-chose"
Face à ses concurrents directs quasiment tous équipés de foils, PRB va sembler bien seul avec ses dérives droites. Car, contrairement à Jérémie Beyou, lancé dans un gros chantier avec Maitre CoQ, Vincent Riou a, lui, choisi de se présenter au départ du Vendée Globe sans foils. Une décision mûrement réfléchie par son skipper.

"En fait, on n'a pas changé grand-chose sur le bateau. On s'est certes intéressé de très près aux foils, mais après des études pointues, en collaboration avec Juan Kouyoumdjian, on s'est rendu compte que ce n'était pas vraiment un plus d'implanter des foils sur notre bateau."


"Qui a raison ?"
Mais est-ce la solution pour remporter le Tour du Monde tant convoité par tous ces skippers chevronnés en novembre ? Vincent Riou l'espère fortement !  "Qui a les bons chiffres, qui a raison ? On le saura dans quelques mois. Car malgré nos études, il y a des paramètres qu'on ne maîtrise pas. D'abord la météo. Mais aussi la progression des foilers. Aujourd'hui sur un Vendée Globe, on arriverait devant eux, selon nous, dans 75% des cas. Dans quelques mois, où en seront-ils ?


Plus de suspense 
Prendre cette décision n'a pas été un choix facile mais on assume notre position. Mes partenaires m'auraient suivi dans l'aventure mais investir plus de 500 000 euros pour implanter des foils et toutes les modifications structurelles que cela engendre ainsi qu'un mât neuf n'était pas la réponse. L'avantage, c'est que cela ajoutera du suspense sur le prochain Vendée Globe !" glisse avec malice le skipper de PRB.


"L'avenir se fera avec les foils"
Car il ne faut pas oublier que Vincent Riou est tout sauf un débutant. Quatrième Vendée Globe cette année, une victoire en 2004, dernier vainqueur de la Transat Jacques Vabre devant le foiler Banque Populaire VIII, un skipper parmi les plus expérimentés associé à un bateau éprouvé et très abouti. "Avec PRB, j'arrive à un niveau de maîtrise élevé quand les skippers de foilers sont dans la découverte et l'apprentissage. Mais que les choses soient claires : j'adore les foils et l'avenir des monocoques se fera avec eux !

Après, le Vendée Globe reste avant tout une histoire d'hommes. Stratégie, casse matérielle à gérer, le paramètre humain est partout. Il y a de nombreux leviers qui interviennent en dehors de l'aspect purement technologique."


The Transat avant New York - Vendée
Maintenant que son IMOCA est à l'eau, Vincent Riou va reprendre les nav'. La prochaine course va d'ailleurs arriver vite, avec The Transat le 2 mai et son prologue fin avril à Saint-Malo. "J'ai prévu de participer à The Transat et la "New York - Vendée". Deux courses qui vont nous permettre d'apprendre encore énormément sur les forces en présence. 

Sur The Transat, il faut s'attendre à ce que ça optionne sévère, bateaux à dérives et foils ne suivant sûrement pas les mêmes traces. On va secouer les bateaux et éprouver les hommes. Ce sera idéal pour se remettre dans le bain. 

Quant à la "New York - Vendée, le format, hormis l'arrivée en Vendée au printemps, est assez proche des mers du Sud. Cela devrait être un vrai galop d'essai et parfait pour jauger la concurrence. Un bon test pour tous !"

Et même avec un bateau qui pourrait sembler moins high tech que les IMOCA dernière génération, Vincent Riou fera partie, sans nul doute, des têtes d'affiche du Vendée Globe, avec un couple skipper-bateau parmi les plus performants aujourd'hui.  "Chez PRB, on est féru de technologie, on aime la compétition et on part toujours avec des projets gagnants." Réponse dans quelques mois...



Vous conseille : ITW / PRB version Vendée Globe, Vincent Riou : "Nous n’avons pas trouvé de raison de nous équiper de foils "


http://www.scanvoile.com/2016/03/itw-prb-version-vendee-globe-vincent.html


Par la rédaction
Source : ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?