lundi 25 avril 2016

Transat AG2R / Superbe sacre pour Thierry Chabagny et Erwan Tabarly, solides jusqu'au bout (images)

Thierry Chabagny et Erwan Tabarly à bord de Gedimat ont franchi en tête la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat AG2R LA MONDIALE à 14 h 14 min 53 s (heure française) à Gustavia, Saint-Barthélemy.  Malchanceux il y a deux ans (ils démâtaient quelques jours après leur passage en tête à la porte des Canaries), les deux hommes ont réitéré leur association cette année… pour le meilleur cette fois !



Thierry Chabagny et Erwan Tabarly vainqueurs de la Transat AG2R 2016 !
Credit : A.Courcoux

Après une ultime nuit douloureuse car totalement dépourvue de vent, Gedimat a su conserver sa position de leader malgré l’attaque de Generali (Nicolas Lunven et Gildas Mahé). Thierry et Erwan ont magnifiquement contrôlé leurs adversaires en protégeant leur position au maximum. Par 7 nœuds de vent, le tandem a finalement coupé la ligne d’arrivée non sans émotion… La victoire de deux grands figaristes, amis en mer comme « à la ville » !


Le sacre d’un des grands favoris
Thierry et Erwan faisaient partie des grands favoris de cette 13e édition et étaient de loin l’équipage le plus expérimenté, cumulant à eux deux 15 participations à la Transat AG2R LA MONDIALE et 15 ans de succès que le circuit Figaro-Bénéteau. L’expérience, la maîtrise du support et leur maturité en course au large ont parlé. Tout comme leur incroyable ténacité. Car il fallait avoir les nerfs solides pour résister à cette énorme régate au contact démarrée dès le départ le 3 avril de Concarneau.


Une stratégie unique
Cette 13e édition de la Transat AG2R LA MONDIALE été marquée par une stratégie unique. Une route à l’extrême sud, la plus méridionale de toute l’histoire de la course, puisque pour la première fois depuis la création de l’épreuve, les concurrents sont passés à l’intérieur des îles du cap Vert. Une quête aux alizés profonds qui a obligé les tandems à faire un détour de plus de 1000 milles par rapport à la route directe.

Dans ce schéma stratégique unique, tout a été affaire de vitesse et de placement, de petits gains et de résistance. Une course taillée sur mesure pour les techniciens du Figaro.


Une copie presque parfaite
Dans toutes ces épreuves, Thierry Chabagny et Erwan Tabarly ont rendu une copie presque parfaite. En tête dès la première nuit après le passage du front, ils ont toujours fait partie du quatuor de cadors composé d’Agir Recouvrement, Generali et Bretagne CMB-Performance. Après de très nombreuses passes d’armes au sein de ce carré d’As, Gedimat prend définitivement les commandes le 22 avril, fruit d’un décalage au sud de ses rivaux, opéré 4 jours plus tôt. Un coup de maître !


Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali), 2e à 4 minutes et 4 secondes
Nicolas Lunven et Gildas Mahé à bord de Generali ont franchi en deuxième position la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat AG2R LA MONDIALE à 14 h 18 min 57 s (heure française). Leur temps de course est de 22 j 1 h 10 min 57 s. Leur vitesse moyenne sur le parcours théorique de 3 890 milles depuis Concarneau a été de 7,35 nœuds. Ils ont parcouru 4 918 milles sur l’eau à la vitesse moyenne de 9,29 nœuds. Nicolas Lunven et Gildas Mahé terminent à 4 mn 4 s des premiers Thierry Chabagny et Erwan Tabarly sur Gedimat.

Adrien Hardy et Vincent Biarnès à bord de Agir Recouvrement complètent le podium, arrivés à 14 h 43 min 41 s.


Gedimat en chiffres
Leur temps de course est de 22 j 1 h 6 min 53 s. Leur vitesse moyenne sur le parcours théorique de 3 890 milles depuis Concarneau a été de 7,35 nœuds. Ils ont parcouru 4 932 milles sur l’eau à la vitesse moyenne de 9,32 nœuds.


24 changements de leaders sur toute la durée de la course.
Gedimat a occupé la tête du classement général provisoire 20 % du temps (référence classements officiels) : le 4 avril 8h (après le passage du front au large de la Bretagne), le 8 avril 5h (à la latitude de Rabat), le 11 avril 19h (le long des côtes mauritaniennes au coude à coude avec Agir Recouvrement), le 22 avril 19h (à 200 milles de l’arc antillais)… jusqu’à la ligne d’arrivée.



Classement
1 GEDIMAT - Thierry Chabagny Erwan Tabarly Arrivé le 25/04/2016 à 14:14:53, en 22 jours, 1 heures, 6 minutes et 53 secondes à la vitesse moyenne de 7.35 noeuds.
2 GENERALI - Nicolas Lunven Gildas Mahé Arrivé le 25/04/2016 à 14:18:57, en 22 jours, 1 heures, 10 minutes et 57 secondes à la vitesse moyenne de 7.35 noeuds.
3 AGIR RECOUVREMENT - Adrien Hardy Vincent Biarnes Arrivé le 25/04/2016 à 14:43:41, en 22 jours, 1 heures, 35 minutes et 41 secondes à la vitesse moyenne de 7.35 noeuds.
4 BRETAGNE - CMB PERFORMANCE - Sébastien Simon Xavier Macaire Arrivé le 25/04/2016 à 14:55:52, à la vitesse moyenne de 7.34 noeuds.
5 CERCLE VERT - Gildas Morvan Alexis Loison Arrivé le 25/04/2016 à 14:58:55, à la vitesse moyenne de 7.34 noeuds.


Découvrez les mots des marins de Gedimat, Generali, Agir : "Le scénario était impossible à écrire à l’avance"

http://www.scanvoile.com/2016/04/transat-ag2r-gedimat-generali-agir-ils.html#.Vx8-CPmLTIU


Par la rédaction
Source : Effets Mer

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?