vendredi 13 mai 2016

The Transat / Fissure et voie d'eau sur Generali, Isabelle Joschke doit abandonner

Isabelle Joschke, leader de The Transat Bakerly en Class40, connait de sérieux soucis techniques à bord de son voilier aux couleurs de Generali et de l’association Horizon Mixité. Alors qu’elle naviguait en tête dans des conditions musclées (30 nœuds), la marin a détecté une voie d’eau à l’avant bâbord de son voilier. En concertation avec son manager Alain Gautier, elle a décidé de stopper sa marche vers New York afin de trouver des solutions et d’envisager une réparation.


Voie d'eau pour Generali d'Isabelle Joschke sur The Transat
Credit : Lloyd Images


Alain Gautier : « Isabelle naviguait, ce matin, tribord amure dans 30 nœuds de vent sous trinquette et deux ris. Elle se reposait et a été réveillée par des bruits anormaux. 

Elle a rapidement constaté qu’il y avait de l’eau dans la soute à voile. Elle a alors roulé la trinquette et s’est mise au portant pour vider un maximum l’eau. C’est, à ce moment, qu’elle a constaté une fissure à bâbord en avant de la cloison du mât. 

Il n’est plus envisageable qu’Isabelle continue sa route vers New York à la vue de la météo à venir. Nous imaginons les meilleures solutions pour que la situation n’empire pas. Nous sommes en train d'établir une stratégie pour qu'elle se retrouve dans des conditions météo plus favorables afin de limiter au maximum la voie d'eau et de faire une route vers une destination qui épargnera son bateau. Isabelle va bien. »


Une course magistrale
Isabelle Joschke prenait peu à peu la mesure de son Akilaria RC3 qu’elle découvrait en compétition. Au fil des pointages et surtout des bons placements stratégiques, elle se hissait dès le troisième jour dans le top 3 au classement général. Mardi, à force de nombreux efforts et la faveur d’une tactique payante, elle montait sur la première marche du podium pour ne plus la lâcher jusqu’à aujourd’hui. Sa performance s’arrête brutalement.


MAJ 14 mai - 16h : La navigatrice abandonne The Transat Bakerly

Suite à la découverte d’une voie d’eau, hier matin, Isabelle Joschke a colmaté la fuite. En accord avec Alain Gautier, elle reprendra sa route en fin de journée. « Elle va encore attendre jusqu’à environ 20h00, elle pourra ensuite avancer vers l’ouest afin d’éviter la zone d’iceberg. Le vent de Sud-Ouest se renforcera en milieu de nuit jusqu’à demain. Les conditions seront meilleures ensuite et le vent oscillera entre le Sud et Ouest Sud-Ouest ce qui pourra lui permettre de mettre le cap sur Saint-Pierre-et-Miquelon, la destination que nous prévoyons pour le moment. Si, à partir de dimanche soir, elle peut faire plus d’Ouest, on envisagera un autre port d’arrivée. 

Isabelle va bien. Elle est satisfaite du colmatage de la fuite qu’elle a réalisée hier. La structure du bateau ne bouge pas beaucoup ce qui sera, peut-être, différent quand elle aura repris une route normale. Quoiqu'il en soit la partie abîmée sera normalement hors de l'eau si elle navigue bâbord amure comme c'est prévu. Elle est reposée. Elle a des soucis de communication que l’on essaie de solutionner. »

Par la rédaction
Source : TB Press

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?