jeudi 23 juin 2016

La Solitaire / Erwan Tabarly vainqueur à l'arraché devant les Skippers Macif : "La 14e est la bonne !"

A 22h 27 mn et 54s (heure française) hier, entre coups de tonnerre et gros éclairs, Erwan Tabarly coupait le premier la ligne d’arrivée à Fairways-Needles de la première étape de 47e édition de La Solitaire Bompard Le Figaro. Sur un parcours incroyablement exigeant entre Deauville et Cowes (Ile de Wight), rythmé par des conditions météo ultra variées et raccourci deux fois, le skipper d'Armor Lux a toujours su rester aux avant-postes, attendant la moindre occasion pour prendre la tête de la flotte. Yoann Richomme, Charlie Dalin et Thierry Chabagny complètent ce premier tir d'arrivées, avec 8, 12 et 15 minutes de retard sur le vainqueur.



Credit : A.Courcoux

Une première en 14 participations
Hier matin, devant Start Point, le skipper d’Armor Lux a réussi à déjouer les pièges du petit temps pour s’échapper du peloton avec Yoann Richomme (Skipper Macif 2014), deuxième, suivi, une poignée de milles derrière, par Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), troisième.

A 42 ans, le Finistérien signe là son premier succès sur une étape pour sa 14e participation à La Solitaire. Une sorte de consécration pour celui qui s'est imposé il y a peu aux côtés de Thierry Chabagny sur la Transat AG2R LA MONDIALE.


Une belle étape !
Trois jours et trois nuits de régate acharnée entre grosse brise et pétole… Une longue et belle étape comme les aime les Figaristes, entre une traversée de la Manche, des renverses de courant à parer, des effets de pointes et de baies à jouer, un phare mythique, Wolf Rock, à contourner. Et pour couronner le tout, des changements de leaders incessants.

Dès le passage d’Owers, les ténors habitués de La Solitaire Bompard Le Figaro étaient à la bagarre : Charlie Dalin, Thierry Chabagny (Gedimat), Yoann Richomme, Alexis Loison (Groupe Fiva), Corentin Douguet (Sofinther/Un Maillot pour la Vie), Nicolas Lunven (Generali) n’ont eu de cesse de tenter des coups et des décalages pour prendre la tête.


Les 4 premiers en 15 minutes
Erwan Tabarly toujours dans le tempo, Yoann Richomme, premier hier soir à Wolf Rock, Charlie Dalin, leader incontesté des premières 24 heures de course : le podium réunit trois marins qui ont animé cette première étape. Nicolas Lunven, 5eme à une heure d’Erwan Tabarly, perd beaucoup, lui qui était premier au classement le matin. Seul Thierry Chabagny, 4eme à 15 minutes du premier sauve sa mise. Le podium tient donc en moins de 12 minutes, ce qui laisse présager de belles bagarres sur l’eau lors de prochaine étape entre Cowes et Paimpol-Lézardrieux, dont le départ sera donné dimanche prochain, le 26 juin.


Les mots d'Erwan Tabarly à l'arrivée
Vous remportez votre première victoire d’étape dans la Solitaire Bompard – Le Figaro. Que ressentez-vous ?
« C’est un grand bonheur ! Je suis vraiment super content ! C’est génial ! Cela faisait déjà plusieurs éditions que je me disais qu’il fallait que j’en remporte une. La 14e est finalement la bonne et ça fait du bien car ces dernières années, je suis passé six fois sur le podium mais la victoire m’a toujours échappé. 

Cette fois, j’ai eu ce petit truc en plus qui m’a permis de concrétiser, j’ai envie de dire enfin ! Cette victoire, c’est vraiment celle d’un acharné qui réussit à force de persévérance et je suis heureux de ça, surtout que ça a vraiment été compliqué du début à la fin. Dur aussi. 

Dans les derniers milles, il a fallu composer avec les orages. Il y avait des éclairs dans tous les sens puis le vent a commencé à tomber pour finir par s’écrouler complètement à un mille de la ligne. Avec le courant, j’ai vraiment cru que je n’arriverais pas à la passer. J’ai eu cette hantise jusqu’au dernier moment. J’avais même mon mouillage de prêt ! »


A quel moment avez-vous commencé à y croire ?
« A environ 60-70 milles de l’arrivée. A ce moment-là, je me suis retrouvé à moins d’une longueur de Yoann (Richomme). Au début, il allait un peu plus vite que moi mais la tendance s’est inversée et je suis passé devant lui. Là, je me suis dit que la première place pouvait être au bout mais je suis resté concentré car je savais qu’il restait encore plein de coups à faire, et à faire bien. 

Sur cette étape, nous avons vraiment tout eu : de la brise, de la pétole, des effets de site et de courants… il y a eu des rebondissements en pagaille. Au final, les écarts vont être assez dingues. Je n’ai pas encore trop regardé dans le détail, mais ça semble incroyable. 

Pour l’instant, je savoure simplement ma victoire. Je la voulais absolument. Presque plus encore que la victoire au général. Je ne pouvais pas rêver mieux pour commencer la course mais je n’oublie pas que ce n’est pas fini. Il reste trois étapes. Il ne faut donc pas s’emballer d’autant que j’ai des concurrents redoutables à mes trousses, à commencer par les deux skippers Macif, Yoann et Charlie (Dalin). Quoi qu’il en soit, ce qui est pris n’est plus à prendre. »


Après votre victoire, en avril dernier, dans la Transat AG2R – La Mondiale, il semble que vous soyez sur une belle lancée !
« On dirait. Peut-être que d’avoir gagné à Saint-Barth a été un petit déclic, je ne sais pas. Peut-être aussi que d’avoir fait une pause avec le Figaro l’an passé m’a fait du bien. J’ai eu un peu de réussite sur cette étape et il en faut toujours un peu pour faire la différence. 

Ce qui est certain, c’est que cela m’enlève énormément de pression. Jusqu’ici, je m’en voulais vraiment de n’avoir jamais réussi à m’imposer sur une étape. Je me disais que ce n’était pas possible de continuer de passer à côté de ça. A présent, c’est fait et je vais savourer, comme je l’ai déjà dit. Je ne veux pas encore penser au classement général. Je veux aborder étape par étape, et on verra bien. »


Les marins racontent
Yoann Richomme (Skipper Macif 2014)
« Ce fut une belle étape qui se finit bien, j’ai fait un peu le diesel, à Owers, je n’étais pas très bien. J’ai réussi à trouver la vitesse, à revenir, et si on m’avait dit que je passerai Wolf Rock en tête je ne l’aurais pas cru ! C’était dur de tenir le rythme, de trouver des créneaux pour dormir voire pour manger. Une grosse étape de la Solitaire Bompard Le Figaro comme on les aime. Erwan m’a battu cet après-midi, il a été le plus rapide. On s’est échappé comme des voleurs, on était à l’affût tout le temps, on l’a bien mérité ! »


Charlie Dalin (Skipper Macif 2015)
« C’est bien d’être à 11 ou 12 mn du premier. C’était important de ne pas perdre cette étape. C’est chose faite. L’arrivée était magique avec les bancs de brouillard. On ne voyait pas à 20 mètres autour du bateau, c’était assez étrange. La réduction de parcours, c’est bien, avec du recul, ça aurait été compliqué de faire le tour de l’île de Wight, c’est bien comme ça. Je suis satisfait, ce n’est que du positif. »


Classement à l'arrivée Etape 1 (Deauville - Cowes) :
1 ARMOR LUX - Erwan Tabarly
Arrivé le 22/06/2016 à 22:27:54, en 3 jours, 9 heures, 25 minutes et 54 secondes à la vitesse moyenne de 5.66 noeuds.
2 SKIPPER MACIF 2014 - Yoann Richomme
Arrivé le 22/06/2016 à 22:35:13, en 3 jours, 9 heures, 33 minutes et 13 secondes à la vitesse moyenne de 5.65 noeuds.
3 SKIPPER MACIF 2015 - Charlie Dalin
Arrivé le 22/06/2016 à 22:39:43, en 3 jours, 9 heures, 37 minutes et 43 secondes à la vitesse moyenne de 5.65 noeuds.
4 GEDIMAT - Thierry Chabagny
Arrivé le 22/06/2016 à 22:42:48, en 3 jours, 9 heures, 40 minutes et 48 secondes
5 GENERALI - Nicolas Lunven
Arrivé le 22/06/2016 à 23:35:58, en 3 jours, 10 heures, 33 minutes et 58 secondes
6 SOFINTHER - UN MAILLOT POUR LA VIE - Corentin Douguet
Arrivé le 22/06/2016 à 23:37:53, en 3 jours, 10 heures, 35 minutes et 53 secondes
7 GUYOT ENVIRONNEMENT - Vincent Biarnes
Arrivé le 22/06/2016 à 23:54:15, en 3 jours, 10 heures, 52 minutes et 15 secondes
8 SOURIRE A LA VIE - Christopher Pratt
Arrivé le 22/06/2016 à 23:56:27, en 3 jours, 10 heures, 54 minutes et 27 secondes
9 GROUPE FIVA - Alexis Loison
Arrivé le 23/06/2016 à 00:01:14, en 3 jours, 10 heures, 59 minutes et 14 secondes
10 CHEMINS D'OCEANS - Xavier Macaire
Arrivé le 23/06/2016 à 00:35:50, en 3 jours, 11 heures, 33 minutes et 50 secondes
11 BELLOCQ PAYSAGES - Martin Le Pape
Arrivé le 23/06/2016 à 00:45:48, en 3 jours, 11 heures, 43 minutes et 48 secondes
12 BRETAGNE - CMB PERFORMANCE - Sébastien Simon
Arrivé le 23/06/2016 à 00:50:07, en 3 jours, 11 heures, 48 minutes et 7 secondes
13 TEAM VENDEE - Benjamin Dutreux
Arrivé le 23/06/2016 à 01:59:08, en 3 jours, 12 heures, 57 minutes et 8 secondes
14 FAUN ENVIRONNEMENT - Arnaud Godart Philippe
Arrivé le 23/06/2016 à 02:25:05, en 3 jours, 13 heures, 23 minutes et 5 secondes
15 OVIMPEX - SECOURS POPULAIRE - Anthony Marchand
Arrivé le 23/06/2016 à 02:42:32, en 3 jours, 13 heures, 40 minutes et 32 secondes
16 UN BATEAU POUR DEMAIN - Arthur Le Vaillant
Arrivé le 23/06/2016 à 04:48:20, en 3 jours, 15 heures, 46 minutes et 20 secondes
17 ALAN ROBERTS RACING - Alan Roberts
Arrivé le 23/06/2016 à 04:55:50, en 3 jours, 15 heures, 53 minutes et 50 secondes
18 REGION NORMANDIE - Sophie Faguet
Arrivé le 23/06/2016 à 05:08:35, en 3 jours, 16 heures, 6 minutes et 35 secondes
19 LA SOLIDARITE MUTUALISTE - Damien Guillou
Arrivé le 23/06/2016 à 05:40:17, en 3 jours, 16 heures, 38 minutes et 17 secondes
20 CERCLE VERT - Gildas Morvan
Arrivé le 23/06/2016 à 05:42:27, en 3 jours, 16 heures, 40 minutes et 27 secondes
21 REDSHIFT - Nick Cherry
Arrivé le 23/06/2016 à 06:01:11, en 3 jours, 16 heures, 59 minutes et 11 secondes
22 SKIPPER ESPOIR CEM - Pierre Quiroga *
Arrivé le 23/06/2016 à 06:04:40, en 3 jours, 17 heures, 2 minutes et 40 secondes
23 ARTEMIS 77 - Will Harris *
Arrivé le 23/06/2016 à 06:09:55, en 3 jours, 17 heures, 7 minutes et 55 secondes
24 PORT DE CAEN OUISTREHAM - Claire Pruvot
Arrivé le 23/06/2016 à 06:21:12, en 3 jours, 17 heures, 19 minutes et 12 secondes
25 CHATHAM - Sam Matson
Arrivé le 23/06/2016 à 07:36:24


Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?