vendredi 16 septembre 2016

Ultim / MACIF optimise la fibre optique : "Pour un appendice vraiment optimisé et plus performant"

Macif 100 est arrivé hier à La Ciotat, bientot en stand-by pour le record de la Méditerranée. La période estivale a été propice à de petits aménagements sur l'Ultim de François Gabart. Quelques ajustements ont été apportés, avec une campagne d’installation de fibre optique qui a notamment été menée. Explications avec Antoine Gautier, responsable du bureau d’études.


Macif 100 de François Gabart a repris les entrainements
Crédit : A Courcoux

Mât réparé
Le trimaran MACIF n’a pas eu beaucoup le temps de souffler depuis sa remise à l’eau début mars. L’équipe technique a donc profité cet été d’un petit temps-mort dans le calendrier sportif de François Gabart pour procéder à quelques modifications sur le multicoque. « On a démâté à la fin du mois de juillet pour réparer le mât qui avait été abîmé lors de la tentative de record de l’Atlantique Nord. On a également démonté l’un des foils et les deux safrans de flotteur qui avaient un peu souffert lors des traversées de l’Atlantique (ndlr : The Transat et la tentative du record de l'Atlantique Nord) », explique Antoine Gautier.


Fibre optique optimisée
Au-delà de ces opérations mineures, un chantier plus important a mobilisé une partie de l’équipe pendant l’été : l’optimisation de la fibre optique sur le trimaran MACIF. « Lors de la construction du bateau, on a mis des fibres dans les appendices mais on n’avait pas eu le temps d’exploiter cette technologie. Depuis le début, c’était notre objectif de mener des campagnes de mesures sur le multicoque mais il nous manquait le timing adapté pour le faire, » résume Antoine Gautier.


En temps réel 
C’est donc une avancée majeure pour le trimaran qui a été réalisée ces dernières semaines. Un dispositif qui devrait permettre à l’équipe technique de mieux appréhender le comportement du bateau et ainsi améliorer ses performances. « Les fibres optiques nous fournissent des données sur les déformations et les efforts qu’on a dans les appendices. Les informations sont envoyées directement sur l’ordinateur du bateau, ce qui nous donne les détails en temps réel sur le comportement des appendices. » 


Optimiser les appendices
La fibre optique répond ainsi à plusieurs fonctions, pendant les navigations et à postériori. En mer, les données récoltées feront figure de tableau de bord et permettront d’adapter les manœuvres pour préserver le bateau. Sur terre, les informations analysées sont mises à profit pour optimiser les appendices. « Aujourd’hui, les dimensionnements sont basés essentiellement sur l’expérience. Il y a toujours une petite incertitude alors que si on fait une campagne de mesures, on évalue très précisément les dimensions pour faire un appendice vraiment optimisé et plus performant. »

Ce nouveau dispositif sera prochainement testé par François Gabart lors de la tentative du record de la Méditerranée.

Par la rédaction
Source : Macif

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?