jeudi 15 septembre 2016

Vendée Globe / Eric Bellion et "Comme Un Seul Homme" se préparent à une grande aventure humaine

A moins de 60 jours du départ du Vendée Globe, Eric Bellion ne roule pas des mécaniques et aborde le tour du monde avec autant de sérieux que d’humilité. Parmi les 29 engagés, son projet ne ressemble à aucun autre et se distingue surtout parce qu’il n’a rien à vendre, si ce n’est un message. « Il n’y a pas de commerce dans mon histoire » résume le skipper. 


Credit :  N. Henry

Faire entrer la différence "pour une société plus humaine"
COMMEUNSEULHOMME est le bateau de « la différence », financé par 14 mécènes qui croient, comme son skipper, que les entreprises ont tout à gagner à faire entrer la différence, quelle qu’elle soit, dans leurs murs. « C’est un cri de ralliement pour une société plus humaine et plus épanouie car je sais que ça marche ». 


Début en 2003
L’histoire a débutée en 2003 avec Kifouine, un petit rafiot de 8,60 mené par une bande de copains partis pour un tour du monde. L'équipage carbure à la bonne humeur, du Cap Horn à la Polynésie. Comme un tel plaisir se partage, Kifouine embarque à chaque escale des jeunes handicapés pour leur faire découvrir la navigation à la voile.

Eric Bellion va plus loin dans la démarche de performance avec l’acquisition du VO60 Team Jolokia. Là encore, les compétitions se succèdent.


Pas plus de huit jours
« La case skipper au grand cœur ne m’intéresse pas. Je n’ai pas la vocation d’être le Père Jaouen ou l’abbé Pierre » explique Eric Bellion qui assène que cette recherche de performance par l’intégration des différences fonctionne, qu’elle n’a rien d’un mantra pétri de bonnes intentions. A noter qu'à moins de deux mois du grand départ, dans toute sa vie, Eric Bellion n’a jamais passé plus de huit jours seul en mer.


Ex-DCNS
Le skipper n’a pas de réelle ambition sportive sur ce Vendée Globe mais être au départ, dans de telles conditions, montre que le pari est tenu. Il est à la barre d’un bateau récent, l’ancien DCNS de Marc Thiercelin, mis à l’eau en 2008 et qui a servi au tournage du film « En Solitaire » avec François Cluzet.

Par la rédaction
Source : M.Honoré

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?