jeudi 12 janvier 2017

Vendée Globe / Bientot le 3e Cap Horn pour Arnaud Boissières : "ça va ressembler à une délivrance"

Clignotant à gauche dimanche. Arnaud Boissières devrait franchir le cap Horn dans la journée du 15 janvier. Un Cap qui se fait désirer en raison d'un Pacifique bien mou pour le skipper de la Mie Câline ! "Le cap Horn reste le cap Horn et ce n’est jamais anodin. J’espère qu’on passera de jour avec de la lumière pour bien immortaliser tout ça."


Crédit : A Boissières

Lenteur dans le Pacifique 
« Je n’avais jamais vu ça dans le Sud. Après la dépression de début janvier, on savait qu’il y aurait de la molle mais là, on a été servi. Quand tu te traînes à 2 nœuds alors que tout le monde tourne à 15, il faut puiser dans les réserves morales, c’est quand même la punition. En fait, on est passé en plein dans une dorsale. C’était surtout rageant d’être bloqué par la ZEA.»

Du fameux « club des cinq » constitué au début du Pacifique, ne reste autour d’Arnaud que trois camarades de jeu. Alan Roura, Rich Wilson et Fabrice Amedeo qui navigue dans la roue de Cali. Eric Bellion ayant réussi à se faire la malle et à doubler le Cap dur mercredi 11 janvier en premier bizuth du Vendée.


Improbable rencontre avec Newrest-Matmut
« Fabrice (Amedeo), c’est un peu mon ange gardien. Il a le même bateau que moi, un peu plus customisé, mais construit en même temps en Nouvelle-Zélande. On discute de ça justement : il est un peu plus léger que mon bateau de 400 à 500 kg, mais on a le même potentiel. Et nous avons la même façon de naviguer : on n’a pas fini de se tirer la bourre. »


Clignotant à gauche dimanche
Un gros millier de milles reste à parcourir pour La Mie Câline avant de pouvoir mettre le clignotant à gauche direction Les Sables d’Olonne. Ce sera la troisième fois en huit ans et trois Vendée Globe consécutifs. « Les deux premières fois, j’étais très excité. Là, j’avoue que ça va ressembler à une délivrance parce que le Sud n’a vraiment pas été simple. Mais bon, le cap Horn reste le cap Horn et ce n’est jamais anodin. J’espère qu’on passera de jour avec de la lumière pour bien immortaliser tout ça ».

Et au cap Horn alors, quel est le menu ? « Ca va monter jusqu’à dimanche. Les fichiers prévoient 25-30 nœuds de vent au passage du cap. En général, il faut en ajouter 10 pour avoir une idée de la réalité. Mais comme le vent sera Sud-Ouest et pas Nord-Ouest, il ne s’accélèrera pas le long de la Cordillère des Andes. »

par la rédaction
Source : S Guého