mercredi 4 janvier 2017

Vendée Globe / SMA rentrera par cargo, Paul Meilhat : "Le retour va me permettre de revenir à la réalité"

Longtemps SMA et Paul Meilhat ont eu l’espoir de réussir à installer le vérin de secours que l’écurie de Jérémie Beyou avait mis à leur disposition afin de remplacer celui qui, mi-décembre, s’était fissuré. Il s’en sera fallu de quelques millimètres. Impossible donc de reprendre la mer, l'IMOCA sera rapatrié par cargo.


Credit : V.Curutchet/DPPI/VG


« On pensait vraiment que le vérin de Maître-CoQ était le même, mais ça ne passait pas, regrettait Paul Meilhat mardi au téléphone. Pour pouvoir réutiliser le vérin, il aurait fallu faire des travaux, de l’usinage de pièce et se servir de matériaux qu’on ne trouve pas en Polynésie. Les délais auraient largement dépassé le mois : la décision a donc été prise de faire repartir le bateau par cargo. 

Et puis, en démontant le vérin, on s’est rendu compte que la panne sur le vérin avait atteint des périphériques, avec un petit problème de cloison, également ». 


SMA en cargo
Ce n’est que depuis ce mardi que le programme s’est affiné. Hier, Marcus Hutchinson et Paul Meilhat ont pu rencontrer l’armateur du cargo. SMA repartira donc à bord de MV AS Carelia mardi 10 janvier au soir. Il s’arrêtera au Havre le 17 mars, jour où le skipper reprendra possession du monocoque SMA.

Si tout se passe bien, SMA sera à bord du cargo mardi dans la journée et les hommes dans l’avion du retour le même jour.


Paul Meilhat, mardi à Papeete : "Je suis fier et soulagé"
« Je suis un peu déconnecté. On a vécu cette semaine dans notre truc, à côté du bateau, et je pense que le retour en France me permettra de revenir à la réalité. Heureusement, on profite de l’accueil des polynésiens, les membres du yacht-club nous aident, tout comme les membres de la Fédération Française de Voile. Ces quelques jours en Polynésie sont aussi un bon sas de décompression : les premiers jours, j’ai beaucoup parlé avec l’équipe de ce que j’ai vécu avant l’avarie. J’ai hâte de retrouver la métropole pour parler de ma course, plus que l’avarie, et d’avancer sur de nouveaux projets. Ce qui est sûr, c’est que je suis fier et soulagé d’avoir ramené le bateau en sécurité… et moi avec ! »

Vous conseille : Vendée Globe / Paul Meilhat rebrousse chemin : "Il va me falloir un peu de temps pour retomber"

http://www.scanvoile.com/2016/12/vendee-globe-paul-meilhat-rebrousse.html#.WG06qvnJzIU


Par la rédaction
Source : Agence Blanco Negro