samedi 4 novembre 2017

Tour du Monde / C'est parti pour Yves Le Blevec : "Je sais que je peux le faire"

Il est parti ! Après François Gabart ce matin, Yves Le Blevec s'est également élancé autour du globe en solitaire. À 15h 37min 22s, par une vingtaine de nœuds de vent, le skipper d'Actual se lance un grand défi : le tour du monde à l'envers, en solitaire, en Ultim, une première. La brise devrait se renforcer dans la nuit et permettre au marin de dégolfer rapidement pour gagner ensuite vers le sud. 


Credit : B.Stichelbaut


« Le mieux qui puisse m'arriver c'est d'être là dans trois mois pour vous raconter ce qui s'est passé. Je vais bien prendre soin moi et prendre du plaisir » , souriait Yves le Blevec ce matin juste avant de quitter le ponton de la Trinité-sur-mer. "Il reste beaucoup d’inconnus, c’est ce qui rend ce challenge intéressant. Je le fais parce que je sais que je peux le faire."


"Il y a du monde sur l’eau !"
Yves le Blevec n’est pas le seul à prendre le large ces jours-ci : François Gabart (Macif) s’est élancé ce matin d’Ouessant pour tenter de battre le record de Thomas Coville (de 49 jours) sur le tour du monde « à l’endroit ». La Transat Jacques Vabre et la 2e étape de la Volvo Ocean Race partiront demain, dimanche. Sans oublier la flotte de la Mini Transat en route pour la Guadeloupe, via les iles du Cap-Vert.

 « Il y a du monde sur l’eau ! » s’amuse Yves. « Nous allons peut-être nous croiser avec François dans le Pacifique, et il n’est pas impossible que ma route rencontre celles de quelques Mini. Je vais peut-être voir passer les bateaux de la Transat Jacques Vabre… Quoi qu’il en soit, je ne chercherai pas à jouer avec eux. Pas question de faire des excès de vitesse, je dois absolument préserver le bateau et le marin pour tenir dans la durée. »

Le départ du tour du monde à l’envers du skipper Actual a été donné dans de bonnes conditions : 15 à 20 nœuds de vent de secteur nord-ouest se renforçant la nuit prochaine avec des grains.


Le tour du monde à l’envers, qu’est-ce que c’est ?
Le parcours du tour du monde à la voile le plus connu est celui du Vendée Globe qui part de France (les Sables d’Olonne en Vendée) pour doubler les trois caps : Bonne Espérance, Leuwin, Horn et retour.

Yves Le Blevec va partir dans l’autre sens, c’est-à-dire qu’il va commencer par doubler le cap Horn, pour finir par celui de Bonne Espérance. Ainsi, au lieu de naviguer d’ouest en est, dans le même sens que les dépressions (et donc des vents et des vagues qu’elles génèrent), ce parcours « à l’envers » se négocie d’est en ouest, contre vents et courants.

Pour que ce parcours soit validé par la WSSRC (World Speed Sailing Record Council) il faut couper tous les méridiens et franchir au moins une fois l’Équateur.


Seuls 5 skippers ont bonclé ce parours, tous en monocoque
1971 : Chay Blyth - 292 jours
1994 : Mike Golding - 161 jours
2000 : Philippe Monnet - 151 jours
2004 : VDH - 122 jours (à la 4ème tentative, échecs en 1999 / 2001 / 2002)
2006 : Dee Caffari - 178 jours

Par la rédaction
Source : Kaori