samedi 24 mars 2018

Rambler 88, Green Dragon, Phaedo, ils seront aux Voiles de Saint-Barth 2018 début avril

Les Voiles de Saint-Barth, du 8 au 14 avril 2018, ont été sélectionnées par l'IMA (International Maxi Association) pour faire partie de son programme. Programme qui comprend dix courses, dont la Porto Cervo, la RORC Carribbean 600, Key West, la Copa del Rey ou encore la Fastnet Race. Multi et Maxi ont répondu présent pour 2018.



Focus sur les Voiles de Saint-Barth 2018
Crédit : Christophe Jouany



Les Multi seront au rendez-vous

Catamaran ou trimaran, 30 ou 66 pieds, bateaux vintage ou bateaux dernier-cri : il y en aura pour tous les goûts parmi les multicoques engagés aux Voiles de Saint-Barth cette année. A suivre, les Gunboat prévus en nombre et au sein desquels la bagarre promet d’être féroce avec, par exemple, Thirst, Flow ou encore Phaedo, le 66 pieds de l’Américain Lloyd Thornburg, qui avait remporté l’épreuve en 2015 sur un précédent bateau. « Jamais nous n’avons eu autant de demandes d’inscriptions dans cette classe. Le cru 2018 s’annonce clairement comme une édition record en termes de participations pour les bateaux à deux ou trois coques », s’enthousiasme Luc Poupon, le Directeur de course.


Rambler 88 et Green Dragon aux Voiles de Saint Barth

Pas moins d’une dizaine d'unités constitueront la classe des Maxi lors de cette 9e édition des Voiles de Saint-Barth. Bêtes de course 100% carbone conçues pour battre des records ou avaler des tours du monde, mais aussi voiliers de luxe pensés à la fois pour le cruising et le racing : la flotte promet de belles confrontations.

Parmi les stars de la classe, on peut citer Rambler 88. Face à lui, d’autres grands habitués de l’épreuve comme Windfall, le tenant du titre chez les Maxi 2 (le plus grand bateau annoncé de cette édition 2018 avec ses 94 pieds), La Bête, l’ex Rambler 90, ou encore le Marten 72 Aragon skippé par Arco Van Nieuwland, qui a déjà testé toutes les marches du podium de l’épreuve à l’exception de la plus haute.

Tous auront fort à faire face aux Maxi 72 Proteus et Sorcha ou aux VOR 70, Ocean Breeze, Green Dragon, sans oublier non plus quelques nouveaux venus, à l’image du 65 pieds Brésilien Camiranga qui s’est récemment illustré sur la Heineken Regatta, le CNB 66 Althane, tout dernier-né du chantier CNB Yachting Builders mis à l’eau en juin 2017, ou de Simple Harmony, le Swan 68 de Cliff Asbel.


par la rédaction
Source : M.Turcat