vendredi 23 mars 2018

Volvo Ocean Race / Jack Bouttell, Dongfeng : "Ce sont les pires conditions dans le Sud"

Grosse mer, froid et vents de plus en plus soutenus, après presque six jours sur la septième étape de la Volvo Ocean Race, la flotte évolue dans des conditions typiques du Grand Sud. Au prix de nombreux empannages, l’équipage de MAPFRE s’est emparé aujourd'hui des commandes.


Cap sur le Horn pour la Volvo Ocean Race
Credit : M Keruzore


Flirter avec la limite de la zone d’exclusion

« Ce sont les pires conditions dans le Sud : l’eau est froide, la nuit noire, l’air dense, il y a de plus en plus de vent et on est loin de tout en cas de problème », commentait Jack Bouttell à bord de Dongfeng Race Team.

Stratégiquement, le jeu consiste pour l’instant à flirter avec la limite de la zone d’exclusion des glaces, cap à l’est, ce qui implique d’incessants réglages et beaucoup d’empannages pour tenter en permanence de naviguer avec le meilleur angle possible. A ce jeu-là, Mapfre s’est montré le plus costaud, enchaînant huit empannages en 24 heures entre jeudi et vendredi, plus que le reste de la flotte, une stratégie usante mais payante.

« Je pense que nous nous sommes plutôt bien positionnés, les plus au sud et les plus à l’est de la flotte. C’est bien d’être devant, même si ça reste très serré, on verra quelles seront les positions après la prochaine nuit », a commenté Xavi Fernandez, le skipper espagnol.


Une semaine chargée pour les marins de la Volvo Ocean Race

« Jusqu’ici les conditions ont été plutôt plaisantes, estime Simon Fisher, le navigateur britannique de Vestas 11th Hour Racing. On avait l’impression d’être dans le warm up. Le passage du front la nuit dernière marque le début d’une série de dépressions qui vont nous propulser vers le Horn. Dans les jours qui viennent, nous allons rencontrer des conditions difficiles, de grosses mers avec beaucoup d’empannages à faire le long de la limite des glaces, il semble que nous soyons partis pour une semaine chargée ! »


Zone d'exclusion plus sud

Pour favoriser le jeu stratégique et en raison des conditions particulièrement musclées attendues - mais également parce que le positionnement actuel des glaces le permet -, la direction de course a annoncé aux équipages un abaissement plus sud de la zone d’exclusion. Bref, à bord des sept Volvo Ocean 65, les 64 marins s’apprêtent à vivre le Grand Sud comme il est écrit dans les livres.


#SansFiltre


Leg 7 Auckland  Itajaí 23 Mars 2018 13:00 UTC
1 MAPF 4545.88
2 DFRT 8.87
3 AKZO 9.13
4 TBRU 11.10
5 VS11 11.65
6 TTOP 18.61
7 SHKS 95.73

par la rédaction
Source : Volvo Ocean Race