samedi 28 avril 2018

Transat AG2R / Anthony Marchand : "C'est un peu la régate dans la régate"

Ce samedi matin, au sixième jour de course, les figaristes de la 14e Transat AG2R LA MONDIALE ont trouvé leur route. Le trio de tête (CMB Performance, Groupe Royer et Agir recouvrement) est parti dans l’ouest de Palma, et les poursuivants se sont rapprochés des côtes du Maroc. Les tenants du titre, Thierry Chabagny - Erwan Tabarly, sont passés entre Tenerife et Gran Canaria. 


Crédit : A Loison


Morgan Lagravière : « Il faudra une dizaine de jours pour savoir »

Sur la route la plus directe vers Saint-Barth, Bretagne CMB Performance, Groupe Royer – Secours Populaire et Agir Environnement vont jouer en trio la même partition pendant plusieurs jours. « Il faudra une dizaine de jours pour savoir. On ne sait pas si on est content de notre choix. On assume une situation qui est née il y a quelques jours, mais on n’a aucune certitude sur le résultat final," souligne Morgan Lagravière (Bretagne CMB Performance) qui a misé sur l’ouest depuis un moment.

Calé à environ un mille derrière, Anthony Marchand (Groupe Royer – Secours Populaire) ne fait pas dans la soupe à la grimace, mais il ne donne pas non plus dans le bonheur confit. « La porte (ouest) s’est pas mal refermée, je sens donc moins bien notre option. C'est le jeu : nous allons regarder les fichiers des prochains jours et voir ce que nous pouvons faire pour que ça fonctionne, ou du moins limiter la casse. 

On était convaincu par notre option au début mais depuis hier matin c'est différent. Le Sud, c'est un peu une autoroute… Avec Agir Recouvrement et Bretagne CMB Performance ça se bataille avec des petits empannages. C'est un peu la régate dans la régate, » racontait le skipper de Groupe Royer – Secours Populaire.


Gildas Mahé : "C’est rare des opportunités comme ça"

Gildas Mahé, Nicolas Troussel et Breizh Cola se sont positionnés à l’extrême est du peloton de chasse, qui va devoir encore insister vers le sud avant de trouver le bon moment pour basculer dans les alizés. « On a fait le choix de passer à l’est des Canaries, on ne saura pas tout de suite si c’était le bon choix. On a fait ce choix parce qu’on était derrière le paquet qui est passé par l’ouest. 

Si ça ne passe pas, ce n’est pas grave parce qu’on était déjà derrière. Mais, si ça passe, ce sera l’occasion de se « faire » trois bateaux. C’est rare, des opportunités comme ça. Et bien qu’on ne sache pas comment ça va tourner, notre placement reste super intéressant ».


Entre deux pour Chabagny - Tabarly

Thierry Chabagny et Erwan Tabarly ont trouvé de la vitesse en passant entre Tenerife et Gran Canaria. « Le vent fraîchit entre les îles, raconte le Francilien de naissance. Le bateau va vite, c’est un bon moment de glisse qui va durer plusieurs jours. Ce n’est pas encore l’alizé, mais ça y ressemble. On est sur une sorte d’autoroute du sud qui va bien à la configuration du bateau ».


CLASSEMENT de la Transat AG2R du samedi 28 avril à 16H

1 – Anthony Marchand - Alexis Loison (GROUPE ROYER - SECOURS POPULAIRE) à 2529,63 milles de l’arrivée
2 – Adrien Hardy - Thomas Ruyant (AGIR RECOUVREMENT) à 0,74 nm des leaders
3 - Sébastien Simon - Morgan Lagravière (BRETAGNE - CMB PERFORMANCE) à 1,83 nm des leaders
4 - Erwan Tabarly - Thierry Chabagny (ARMOR LUX – GEDIMAT) à 89,60 nm des leaders
5 – Lois Berrehar – Erwan Le Draoulec (CONCARNEAU ENTREPRENDRE) à 128,38 nm des leaders
La suite, ici

par la redaction
Source : Effets Mer