jeudi 24 mai 2018

Volvo Ocean Race / Team Brunel affole les compteurs, Charles Caudrelier (Dongfeng) quatrième

Après un départ de Newport relativement calme pour la flotte de la Volvo Ocean Race, cette journée s'est révélée beaucoup plus agitée, avec des vitesses atteignant les 30 noeuds et des températures qui ont nettement chuté en quelques heures seulement. Les sept équipages longent aujourd’hui, à pleine vitesse, le Sud de la zone d’exclusion des glaces, imposée par la course et située dans le courant du Labrador. Droit devant, l’ambiance va changer de nouveau avec une barrière anticyclonique qui peut redistribuer les cartes.


Crédit : J Lecauday

Nouveau record pour Team Brunel, aux avants postes

Une jolie dépression, classique de l'Atlantique Nord... Il n'en fallait pas plus pour que l'équipage en tête de la flotte, mené par Bouwe Bekking, s'empare du nouveau record de distance parcourue en 24 heures, soit 552.18 milles nautiques !

Team Brunel a pris tôt l’ascendant sur ses concurrents car les bateaux du Sud ont bénéficié de plus de brise que le trio nordique. Depuis hier, les Nordistes sont revenus et Dongfeng avait repris la tête de la course. Cependant, avec Team Brunel, le ballet au classement n’a pas cessé depuis et cet après-midi, au moment de recroiser la flotte, les Néerlandais ont transformé l’essai avec 44 milles d’avance sur Dongfeng.


Dongfeng quatrième

Dans le sillage de l’équipage de Bouwe Bekking, Team AkzoNobel et Vestas 11th hour racing complètent actuellement le podium. L'équipage de Charles Caudrelier est quatrième.


Deuxième au classement général de la course, à trois points des leaders MAPFRE, Charles Caudrelier et son équipage misent gros sur cette étape de 3 300 milles qui compte double. Si Dongfeng arrive à Cardiff devant son rival, alors le match se resserrera. Mais Team Brunel vient clairement jouer les trouble-fête avec une vitesse insolente et une agressivité affirmée.


"Ils ont MAPFRE derrière eux, c’est le plus important"

Marcel Van Triest, le météorologue de Dongfeng Race Team qui surveille la bataille à terre - et n'a aucun contact avec l'équipage pendant qu'ils sont en mer - prévoit que l’étape atteindra une phase décisive en arrivant sur les côtes irlandaises avant le dernier tronçon jusqu’à Cardiff.

« Le plus difficile est d'arriver en Irlande - la transition de la zone de haute pression sera la partie la plus complexe de cette étape et je pense que ce sera ce moment qui permettra de savoir qui est en position favorable pour la victoire finale. Ensuite, il semble qu'ils auront du vent dans la mer d'Irlande et ce ne sera pas une zone de calme comme nous le voyons en ce moment mais cela peut encore évoluer. »

« Je ne suis pas mécontent du placement actuel de Dongfeng. Ils ont MAPFRE derrière eux, c’est le plus important. La meilleure option est clairement ce que Brunel et les autres bateaux du Sud ont fait, mais ce n'est pas si dramatique pour nous car il y a encore à jouer, notamment dans la zone d’instabilité à venir. »



CLASSEMENT à 17h40 - heure française
1. Team Brunel 🇳🇱 B.Bekking, 1 534 milles de Cardiff
2. Team AkzoNobel 🇳🇱 S.Tienpoint, 5,2 milles du leader
3. Vestas 11th Hour Racing 🇺🇸 C.Enright à 17,5 milles
4. Dongfeng Race Team 🇨🇳 C.Caudrelier à 44,3 milles
5. Turn the Tide of Plastic 🇫🇲 D.Caffari à 70,8 milles
6. MAPFRE 🇪🇸 X.Fernández à 83,2 milles
7. Sun Hung Kai/Scallywag 🇭🇰 D.Witt à 90,5 milles

Source : J Huve