mardi 12 juin 2018

Breizh Cola achète un Figaro Bénéteau 3, Gildas Mahé : "Nous devrions être parmi les premiers"

"L’arrivée du nouveau bateau est une chance à saisir." Après 15 ans de bons et loyaux services, le Figaro Bénéteau 2 cède la place. Le Figaro Bénéteau 3 sortira des chantiers à la fin de l’année et les skippers pourront en disposer début janvier 2019. Pour Stéphane Kerdodé, le PDG de Breizh Cola, ce changement de support est l’occasion d’inscrire sa société dans un projet de communication voile, aux côtés de Gildas Mahé, pour plusieurs années.


Breizh Cola achète un Figaro Bénéteau 3
Credit : B.Stichelbaut

Le Figaro 3, une chance à saisir

Avec un podium sur la Transat AG2R dès la première grande course de la saison (Gildas Mahé et Nicolas Troussel se sont classés 3èmes), le PDG de Breizh Cola Stéphane Kerdodé constate le succès de ce projet en interne : « La majorité de nos collaborateurs ont adhéré. Nous avions prévu la possibilité de participer à Virtual Regatta pour ceux qui le souhaitaient, sur une durée naturellement limitée, durant leur temps de travail. Evidemment, je n’avais pas pensé qu’ils pouvaient installer l’application sur leur Smart Phone… J’ai fermé les yeux. 

Une fois ce premier pas franchi, nous souhaitons aller plus loin pour communiquer davantage vers le grand public. Pour ce faire, un engagement de plusieurs années est nécessaire si nous voulons construire une communication vers les consommateurs et nos partenaires. 

L’arrivée du nouveau bateau est une chance à saisir. Gildas prendra possession du bateau que Breizh Cola a décidé d’acheter avant le départ de la Transat AG2R, dès début janvier. Il pourra donc commencer la mise au point et les entraînements rapidement. D’ici là, il reste à réaliser une belle saison 2018 qui a, pour lui comme pour nous, fort bien commencé ».


Gildas Mahé : "C’est excitant mais il ne faut pas s’emballer"

« Je suis heureux bien entendu et tellement impatient de découvrir ce Figaro Bénéteau 3. C’est excitant mais il ne faut pas s’emballer. Il va y avoir beaucoup de travail pour prendre en main cette nouvelle monture, l’apprivoiser en quelque sorte et le plus tôt sera le mieux. Nous devrions être parmi les premiers puisque Stéphane a pris sa décision rapidement. Et c’est une bonne chose, compte tenu du boulot à réaliser avant d’avoir les manettes de ‘la bête’. »

Par la rédaction
Source : Rivacom