lundi 15 octobre 2018

Franck Cammas : "Objectif atteint !", Norauto vainqueur du GC32 Racing Tour 2018

Après leur première victoire en 2016, NORAUTO et l’équipe de Franck Cammas ont remporté, hier à Toulon, un nouveau titre sur le circuit du GC32 Racing Tour. Seconds de l’ultime épreuve dans le Var et vainqueurs cette année des grands prix de Riva Del Garda, Lagos et Villasimius, l'équipe française s’adjuge la victoire finale d’une saison 2018 particulièrement disputée.



Credit : Sailing Energy


La météo a fait des siennes durant les quatre jours. Jeudi, des pluies torrentielles et des conditions de mer et de vent ont rendu le terrain de jeu impraticable. Vendredi, malgré une houle résiduelle causée par un vent d’Est plutôt soutenu, les régates ont tout de même pu commencer. Dans les rangs de NORAUTO, c’est une avarie sur le foil tribord qui n’a pas permis à Franck Cammas et son équipe de briller, laissant les Anglais d’INEOS TEAM UK, menés par Ben Ainslie, prendre les commandes du classement.

Samedi, les huit équipes se sont affrontées dans des conditions une nouvelle fois musclées. Après avoir remplacé le foil fragilisé, Franck Cammas a pu exploiter le potentiel de sa machine, dépassant les 30 nœuds à plusieurs reprises. NORAUTO remporte alors les deux premières courses de la journée avant d’engranger deux manches de deux, juste derrière les Anglais. Enfin dimanche, les équipes n’ont pas pu régater avec un plan d’eau transformé en véritable champ de bosses.


Si Franck Cammas n’a pu rattraper INEOS TEAM UK au classement général de l'épreuve au terme des 10 manches disputées, l’équipe tricolore disposait néanmoins d’une avance comptable suffisante pour décrocher la victoire générale de la saison. Les Anglais d’INEOS TEAM UK et les Français de Zoulou (Erik Maris) complètent le podium.


Franck Cammas revient sur cette saison 2018 en GC32 :

« Objectif atteint ! Nous avons retrouvé avec grand plaisir ce circuit. Il nous a manqué un peu de pratique sur la première étape mais après nous avons été beaucoup plus constants. Cela se joue à la régularité, comme à chaque fois. Nous avons trouvé la vitesse et les manœuvres passaient bien. 

Notre point fort c’est la cohésion de l’équipage. Un équipage qui est d’abord physiquement au point car ce sont des bateaux qui demandent beaucoup de puissance mais aussi des prises de décisions très rapides en régate et, là aussi, je suis bien entouré. Nous nous connaissons tous depuis longtemps, nous avons beaucoup travaillé ensemble sur l’America’s Cup donc forcément cela crée une fluidité dans la communication et la navigation. 

Nous avons encore une dernière épreuve à disputer en GC32 avec Team France jeune à l’occasion de la Martinique Flying Regatta qui se déroulera du 17 au 24 novembre prochains. »

Retrouvez les résultats du GC32 Racing Tour , ici





Source : V Bouchet