jeudi 29 novembre 2018

Jean-Marie Patier boucle la Route du Rhum : "Le Cigare Rouge, c'est un bout de l’histoire de la course au large"

Mardi 27 novembre à 6h05 (heure française), Jean-Marie Patier a coupé, à Pointe-à-Pitre, la ligne d’arrivée de la Route du Rhum après 22 jours et 16 heures de course. Une belle 4e place dans la catégorie Rhum Mono, à bord de l’emblématique Cigare Rouge, rebaptisé Formatives Network. Et un magnifique résultat pour ce chef d’entreprise de 52 ans qui disputait sa première course en solitaire. 



Credit : RDR

"Je n’avais passé que deux nuits seul à bord"

« C’est un plaisir d’avoir bouclé la boucle, d’être allé au bout de mon histoire ! C’est un sentiment très fort. Avant la Route du Rhum, je n’avais passé que deux nuits, seul à bord du Cigare Rouge, j’étais un bizuth du solitaire. Pendant la course, j’ai progressé avec le bateau, je me suis senti en sécurité, de plus en plus à l’aise. 

J’ai mené mon voilier dans les limites de mes capacités. Mon affaire était bien préparée, j’ai su être à l’écoute des gens qui savent et ma démarche était empreinte d’humilité. Comme quoi, quand on arrive à agréger les compétences, on peut mener de beaux projets.


"Aucune frustration"

« D’un point de vue sportif, je ne ressens aucune frustration, j’ai fait au mieux. J’ai longtemps été dans le match pour le podium mais je savais qu’il serait très compliqué de résister à Luc Coquelin. Il a bouclé 35 transatlantiques et participé six fois à la Route du Rhum sur ce bateau qu’il a construit lui-même, il le connaît parfaitement ! De mon côté j’ai passé beaucoup de temps à tâtonner sur les choix des voiles.

Je suis pleinement heureux de cette 4e place. Elle correspond bien à mon niveau, mon engagement, le sérieux de ma préparation ; et aussi à mes limites. Je suis là où je dois être. 


"Le bateau va continuer à rayonner"

« Le bateau va rentrer très vite en métropole, le convoyage s’organise. Je réfléchis à un programme de régates hauturières et semi-hauturières pour 2019, avec par exemple l’ArMen Race ou la Fastnet Race. Le bateau va continuer à rayonner, nous avons la volonté de le montrer. Le Cigare Rouge, c’est un petit bout de l’histoire de la course au large. Il va continuer à progresser, et moi avec ! »


Vous conseille : Le Cigare Rouge fait son grand retour sur la Route du Rhum : "Que ce bateau recyclé poursuive sa vie"



Par la rédaction
Source : Mer et Media