vendredi 16 novembre 2018

Hugo Boss s'échoue avant l'arrivée, Alex Thomson poursuit sa route en attendant la décision du jury - Route du Rhum

Coup de théâtre sur la Route du Rhum. Alors qu'il filait vers la victoire, Alex Thomson s'est échoué à l'approche de l'arrivée. Lancé à pleine vitesse bâbord amures, Hugo Boss a percuté les falaises de la Guadeloupe aux alentours de 21 h 45 (heure locale). L’accident est survenu à l’extrémité Nord de Grande terre, juste au Sud du phare de la Grande vigie sur La Pointe à Claude.


Hugo Boss s'échoue avant l'arrivée de la Route du Rhum
Credit : A.Courcoux

Avaries importantes

Drossé à la côte, Alex Thomson a dû affaler les voiles et démarrer son moteur pour extraire son bateau des rochers. Il a ainsi pu s’écarter des récifs avant de ré-hisser pour reprendre sa route. Alex a ensuite coupé son moteur et installé un nouveau plomb sur l’arbre d’hélice.

Le skipper n’a pas subi de dommage corporel mais les avaries sont importantes. La crash box et le bout dehors ont été endommagés, entraînant une voie d’eau, circonscrite par la cloison étanche du pic avant.

Le foil tribord est endommagé. Selon Alex Thomson, la quille et sa structure ont été également touchées sans pouvoir établir de diagnostic plus précis en pleine nuit.


Réclamation pour usage du moteur

Le bateau fait route à une vitesse de 7 nœuds et poursuit son tour de l’île. Une vedette de la SNSM a été dépêchée sur place et se tient prête à intervenir en cas de besoin.

Ce matin, il passait la bouée de Basse Terre.

Le Jury a été informé par la Direction de course de l’accident et va porter réclamation contre Alex Thomson pour avoir fait usage de son moteur pendant la course.


Comment fonctionne le jury ?

Prévenu par la direction de course suite à l’accident d’Hugo Boss cette nuit, le jury a décidé de porter réclamation contre Alex Thomson pour usage de son moteur en course. La procédure afin de déterminer la pénalité est en cours mais elle suit un cheminement complexe. Explications avec Georges Priol, président du jury.

Le timing des échanges

Dans la nuit de jeudi à vendredi, à 1h40 TU, la direction de course a mis au courant le jury de l’incident concernant Alex Thomson. À 3h12, l’équipe technique d’Hugo Boss a envoyé un mail revenant sur les faits. Dans la foulée, le skipper s’est entretenu par téléphone avec Jacques Caraës le directeur de course, avant que leurs échanges soient retranscris par écrit. Un formulaire de réclamation a été envoyé à 8h TU au skipper pour l’informer que le jury portait réclamation.

Comme la procédure l’impose, ce document contient un formulaire de recevabilité qu’Alex a approuvé par retour. « Reste désormais au skipper pour clore la procédure à répondre à la question de savoir s’il a des éléments à ajouter », éléments qui pourraient avoir valeur de circonstances atténuantes ou aggravantes (exemple : déplomber son moteur pour des raisons de sécurité est considéré comme une circonstance atténuante).

La grille des pénalités

« Sur la Route du Rhum, les pénalités sont exprimées en temps. Elles vont de 0 jusqu’à la disqualification. Nous travaillons sur un système de grille avec des plages selon la gravité de l’infraction : pénalité de 0 à 2 h, pénalité de 2 h à 24 h, pénalité de 24 h à DSQ (disqualification) ».


La composition du jury- Le jugement sans appel

Le jury international de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe est composé de cinq arbitres : deux Britanniques, deux Français, un Allemand. Comme il s’agit d’un jury international, ses décisions ne sont pas susceptibles d’appel.

« Quelle que soit la décision, les circonstances et le timing de l’événement entraîneront nécessairement de la frustration. Nous espérons pouvoir rendre un jugement avant le passage de la ligne par Alex Thomson. Mais tout dépend à l’heure qu’il est de sa réponse, conformément à la procédure."



Par la rédaction
Source : Rivacom